Garrido s'est réjoui d'avoir été choisi par le Club. "C'est une chance importante dans ma carrière. Avec ce club je peux remporter des titres. Nous avons tout : de bons joueurs, un bon staff et de bons supporters."

L'Espagnol a mené Villarreal à la 4e place de la Liga au terme de la saison 2010-11 et disputé cette saison-là les demi-finales de l'Europe League. Après un mauvais de saison en 2011-2012, il a été remercié fin décembre.

Garrido a été choisi pour sa poigne. "Nous devons tout améliorer. Nous devons être bons chaque jour. Je suis là pour cela et j'attends la même chose de mes joueurs."

Garrido, qui s'exprime dans un bon anglais, doit remettre Bruges sur les rails (il n'est que 8e avec 22 points après 15 matches). "Nous devons gagner chaque match, certainement dans la situation actuelle", a encore ajouté le nouveau technicien du stade Jan Breydel.

L'Espagnol sera assisté par Philippe Clement, qui a eu son mot à dire dans le choix de Garrido. "Nous lui avons exposé la situation dans son ensemble, aussi les côtés négatifs, mais le sentiment est bon", a estimé Clement qui a assuré l'intérim depuis le départ de Leekens.

Bart Verhaeghe fait son mea culpa

Le président du FC Bruges, Bart Verhaeghe, a par ailleurs reconnu sa responsabilité dans l'actuel malaise que connaît son équipe. "Je suis ici malheureusement plus tôt que prévu. Au lieu de rencontrer la presse, je préférerais me concentrer sur les affaires stratégiques", a-t-il commencé. "La situation actuelle du FC Bruges me fait mal. Tout le monde souffre, et j'en prends la responsabilité."

Selon le président, il y a eu un manque de professionnalisme et de structures ces derniers mois. "Tout le monde s'est regardé dans la glace et nous avons conclu que nous devons montrer davantage de discipline et travailler davantage. Nous y sommes obligés et redevables."

"Avec Garrido nous avons choisi d'avancer sur le plan structurel, même si nous allons encore passer par des moments difficiles. Mais je suis certain d'une chose: nous reviendrons plus forts que jamais. Le meilleur reste à venir", a conclu Verhaeghe, qui a encore tenu à remercier l'entraîneur ad interim Philippe Clement et les supporters.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Garrido s'est réjoui d'avoir été choisi par le Club. "C'est une chance importante dans ma carrière. Avec ce club je peux remporter des titres. Nous avons tout : de bons joueurs, un bon staff et de bons supporters." L'Espagnol a mené Villarreal à la 4e place de la Liga au terme de la saison 2010-11 et disputé cette saison-là les demi-finales de l'Europe League. Après un mauvais de saison en 2011-2012, il a été remercié fin décembre. Garrido a été choisi pour sa poigne. "Nous devons tout améliorer. Nous devons être bons chaque jour. Je suis là pour cela et j'attends la même chose de mes joueurs." Garrido, qui s'exprime dans un bon anglais, doit remettre Bruges sur les rails (il n'est que 8e avec 22 points après 15 matches). "Nous devons gagner chaque match, certainement dans la situation actuelle", a encore ajouté le nouveau technicien du stade Jan Breydel. L'Espagnol sera assisté par Philippe Clement, qui a eu son mot à dire dans le choix de Garrido. "Nous lui avons exposé la situation dans son ensemble, aussi les côtés négatifs, mais le sentiment est bon", a estimé Clement qui a assuré l'intérim depuis le départ de Leekens.Bart Verhaeghe fait son mea culpa Le président du FC Bruges, Bart Verhaeghe, a par ailleurs reconnu sa responsabilité dans l'actuel malaise que connaît son équipe. "Je suis ici malheureusement plus tôt que prévu. Au lieu de rencontrer la presse, je préférerais me concentrer sur les affaires stratégiques", a-t-il commencé. "La situation actuelle du FC Bruges me fait mal. Tout le monde souffre, et j'en prends la responsabilité." Selon le président, il y a eu un manque de professionnalisme et de structures ces derniers mois. "Tout le monde s'est regardé dans la glace et nous avons conclu que nous devons montrer davantage de discipline et travailler davantage. Nous y sommes obligés et redevables." "Avec Garrido nous avons choisi d'avancer sur le plan structurel, même si nous allons encore passer par des moments difficiles. Mais je suis certain d'une chose: nous reviendrons plus forts que jamais. Le meilleur reste à venir", a conclu Verhaeghe, qui a encore tenu à remercier l'entraîneur ad interim Philippe Clement et les supporters. Sportfootmagazine.be, avec Belga