Le passage de témoin entre Pliskova, qui n'aura régné que huit semaines, et Muguruza, date en réalité de la défaite de la Tchèque contre l'Américaine Coco Vandeweghe en quarts à New York. L'Espagnole, victorieuse à Roland Garros en 2016, et à Wimbledon en 2017, devient ainsi la 24e numéro un mondiale de l'histoire du tennis féminin. Sloane Stephens, 24 ans, n'a quant à elle pas perdu son temps lors de la quinzaine new yorkaise. Elle lui en effet valu un premier titre en Grand Chelem, et le gain de 66 places au classement WTA où elle est à présent 17e. Il y a deux mois, elle était encore 934e. Son amie Madison Keys, qu'elle a battue en finale à Flushing Meadows, est 12e (+4), tandis que, malgré son élimination par la Russe Daria Kasatkina au troisième tour, la Lettonne Jelena Ostapenko, sacrée à Roland Garros, accède pour la première fois de sa jeune carrière au top 10. L'Allemande Angelique Kerber en revanche, encore numéro un au début de l'été, éjectée au premier tour par la Japonaise Naomi Osaka, chute au 14e rang. Dans le clan belge, Elise Mertens, 41e, perd deux places, mais précède toujours Kirsten Flipkens (66e, +7) et Alison Van Uytvanck (98e, -1). (Belga)

Le passage de témoin entre Pliskova, qui n'aura régné que huit semaines, et Muguruza, date en réalité de la défaite de la Tchèque contre l'Américaine Coco Vandeweghe en quarts à New York. L'Espagnole, victorieuse à Roland Garros en 2016, et à Wimbledon en 2017, devient ainsi la 24e numéro un mondiale de l'histoire du tennis féminin. Sloane Stephens, 24 ans, n'a quant à elle pas perdu son temps lors de la quinzaine new yorkaise. Elle lui en effet valu un premier titre en Grand Chelem, et le gain de 66 places au classement WTA où elle est à présent 17e. Il y a deux mois, elle était encore 934e. Son amie Madison Keys, qu'elle a battue en finale à Flushing Meadows, est 12e (+4), tandis que, malgré son élimination par la Russe Daria Kasatkina au troisième tour, la Lettonne Jelena Ostapenko, sacrée à Roland Garros, accède pour la première fois de sa jeune carrière au top 10. L'Allemande Angelique Kerber en revanche, encore numéro un au début de l'été, éjectée au premier tour par la Japonaise Naomi Osaka, chute au 14e rang. Dans le clan belge, Elise Mertens, 41e, perd deux places, mais précède toujours Kirsten Flipkens (66e, +7) et Alison Van Uytvanck (98e, -1). (Belga)