"C'est quand même lui le champion du monde", a en effet ironisé le Néerlandais. "Il me semble donc que c'était à lui d'y aller s'il voulait gagner. Et non à moi, d'autant que mes chefs de file Tom Boonen et Fernando Gaviria étaient en train de revenir de l'arrière. Non je ne vois vraiment pas pourquoi j'aurais dû combler ce trou. Peter a voulu bluffer et jouer au plus fin, mais je ne suis pas tombé dans son jeu. Celà dit j'ai collaboré mais sans doute pas assez vigoureusement à ses yeux. C'est par contre vrai qu'on a trop attendu et qu'il y a eu un moment de flottement fatal. Ensuite on a chassé, moi y compris. Mais trop tard...", conclut Terpstra. (Belga)

"C'est quand même lui le champion du monde", a en effet ironisé le Néerlandais. "Il me semble donc que c'était à lui d'y aller s'il voulait gagner. Et non à moi, d'autant que mes chefs de file Tom Boonen et Fernando Gaviria étaient en train de revenir de l'arrière. Non je ne vois vraiment pas pourquoi j'aurais dû combler ce trou. Peter a voulu bluffer et jouer au plus fin, mais je ne suis pas tombé dans son jeu. Celà dit j'ai collaboré mais sans doute pas assez vigoureusement à ses yeux. C'est par contre vrai qu'on a trop attendu et qu'il y a eu un moment de flottement fatal. Ensuite on a chassé, moi y compris. Mais trop tard...", conclut Terpstra. (Belga)