Il a devancé de très peu son prédécesseur au titre de Paralympique de l'Année, le pongiste Laurens Devos. A peine 29 points ont séparé les deux champions (421 contre 392). Le joueur de tennis en fauteuil Joachim Gérard a terminé troisième (270). Originaire de Kalmthout, Peter Genyn, 41 ans, a remporté en fauteuil roulant les titres mondiaux sur 100m et le 400m à Londres en juillet dernier. Il a ainsi confirmé ses titres olympiques de Rio. Genyn souffre de tétraplégie depuis un accident survenu en 1993, un saut dans une eau trop peu profonde. Il a d'abord pratiqué le rugby en fauteuil roulant, devenant champion d'Europe en 2009, 6e des jeux d'Athènes en 2004 et 7e à Londres en 2012. Son passage forcé à l'athlétisme, après une fracture de la jambe fin 2012, fut tout autant couronné de succès. En 2016, il fut double champion d'Europe et détenteur du record du monde sur 400m, avant d'aller chercher deux médailles d'or paralympiques en classe T51 sur la ligne droite et sur le tour de piste. (Belga)

Il a devancé de très peu son prédécesseur au titre de Paralympique de l'Année, le pongiste Laurens Devos. A peine 29 points ont séparé les deux champions (421 contre 392). Le joueur de tennis en fauteuil Joachim Gérard a terminé troisième (270). Originaire de Kalmthout, Peter Genyn, 41 ans, a remporté en fauteuil roulant les titres mondiaux sur 100m et le 400m à Londres en juillet dernier. Il a ainsi confirmé ses titres olympiques de Rio. Genyn souffre de tétraplégie depuis un accident survenu en 1993, un saut dans une eau trop peu profonde. Il a d'abord pratiqué le rugby en fauteuil roulant, devenant champion d'Europe en 2009, 6e des jeux d'Athènes en 2004 et 7e à Londres en 2012. Son passage forcé à l'athlétisme, après une fracture de la jambe fin 2012, fut tout autant couronné de succès. En 2016, il fut double champion d'Europe et détenteur du record du monde sur 400m, avant d'aller chercher deux médailles d'or paralympiques en classe T51 sur la ligne droite et sur le tour de piste. (Belga)