"C'est une incroyable sensation de gagner devant les fans, mais aussi devant le Roi qui regardait avec la famille royale", s'est réjoui Verstappen. "C'est une journée fantastique. Je sais que les supporters ont toujours de grandes attentes quand tu viens ici, ils veulent bien sûr que tu gagnes, mais ce n'est jamais aussi simple." Parti de la pole, Verstappen a toujours réussi à laisser Hamilton à distance respectable. "Tu l'as déjà vu durant toute la saison, Mercedes et nous-mêmes sommes très proches les uns des autres. Je suis bien sûr très satisfait. Déjà hier avec la pole, aujourd'hui avec la course. Ce qui était crucial aujourd'hui, c'était avant tout le départ. Ensuite, tout au long de la course, j'ai juste géré cet écart pour qu'ils ne puissent pas nous dépasser." "Toute la course, c'était serré entre moi et Lewis", a ajouté le Néerlandais. "Il mettait vraiment la pression, il a effectué quelques grands tours. Après le dernier arrêt, il était en pneus moyens et moi en durs, mais heureusement, c'étais suffisant à la fin. Septante-deux tours ici en poussant, c'était satisfaisant, c'était cool." (Belga)

"C'est une incroyable sensation de gagner devant les fans, mais aussi devant le Roi qui regardait avec la famille royale", s'est réjoui Verstappen. "C'est une journée fantastique. Je sais que les supporters ont toujours de grandes attentes quand tu viens ici, ils veulent bien sûr que tu gagnes, mais ce n'est jamais aussi simple." Parti de la pole, Verstappen a toujours réussi à laisser Hamilton à distance respectable. "Tu l'as déjà vu durant toute la saison, Mercedes et nous-mêmes sommes très proches les uns des autres. Je suis bien sûr très satisfait. Déjà hier avec la pole, aujourd'hui avec la course. Ce qui était crucial aujourd'hui, c'était avant tout le départ. Ensuite, tout au long de la course, j'ai juste géré cet écart pour qu'ils ne puissent pas nous dépasser." "Toute la course, c'était serré entre moi et Lewis", a ajouté le Néerlandais. "Il mettait vraiment la pression, il a effectué quelques grands tours. Après le dernier arrêt, il était en pneus moyens et moi en durs, mais heureusement, c'étais suffisant à la fin. Septante-deux tours ici en poussant, c'était satisfaisant, c'était cool." (Belga)