Le médian belge Gaby Mudingayi, passé par la Lazio Rome et Torino, serait à deux doigts de signer à l'Inter Milan, au grand dam du président Guaraldi qui ne cache pas son regret de voir partir son récupérateur : "Gaby Mudingayi est un très bon joueur, mais nous avons déjà un accord avec l'Internazionale qu'il devrait rejoindre cet été." Vu les finances actuelles de l'Inter, Mudingayi - qui n'était pas le premier choix du staff - est un transfert idéal. Le club voulait recruter un médian défensif solide et expérimenté sans toutefois être trop onéreux.


Les Nerazzurri ne sont pas en position de force en ce début de mercato estival. La masse salariale crève le plafond et le président Moratti vient de réinjecter 40 millions dans le club afin d'éponger une légère partie du déficit de l'Inter. Plusieurs départs devraient être actés prochainement afin d'alléger les finances. Un plafond salarial sera instauré, on parle d'un maximum fixé à 2,5 millions net.

Romain Van der Pluym, Sportfootmagazine.be (stg)

Le médian belge Gaby Mudingayi, passé par la Lazio Rome et Torino, serait à deux doigts de signer à l'Inter Milan, au grand dam du président Guaraldi qui ne cache pas son regret de voir partir son récupérateur : "Gaby Mudingayi est un très bon joueur, mais nous avons déjà un accord avec l'Internazionale qu'il devrait rejoindre cet été." Vu les finances actuelles de l'Inter, Mudingayi - qui n'était pas le premier choix du staff - est un transfert idéal. Le club voulait recruter un médian défensif solide et expérimenté sans toutefois être trop onéreux. Les Nerazzurri ne sont pas en position de force en ce début de mercato estival. La masse salariale crève le plafond et le président Moratti vient de réinjecter 40 millions dans le club afin d'éponger une légère partie du déficit de l'Inter. Plusieurs départs devraient être actés prochainement afin d'alléger les finances. Un plafond salarial sera instauré, on parle d'un maximum fixé à 2,5 millions net. Romain Van der Pluym, Sportfootmagazine.be (stg)