Il y a deux ans, lorsque Jelle Van Damme s'est produit pour la dernière fois sous le maillot de Lokeren, il ne savait pas encore s'il poursuivrait sa carrière. Il n'a donc pas eu le choix: il a dû entretenir sa condition seul, chez lui, au club local ou dans les bois. Tout ça va changer. Les footballeurs dont le contrat arrive bientôt à terme peuvent désormais s'adresser au Free Pro Players FC, et ce dès le 1er juillet. Le club cherche encore un site adéquat: si Lokeren était disposé à l'accueillir, les négociations ont été interrompues. Quoiqu'il en soit, la Belgique peut enfin proposer une alternative aux joueurs sans emploi, à l'image de ce qu'il se passe dans les pays voisins.
...

Il y a deux ans, lorsque Jelle Van Damme s'est produit pour la dernière fois sous le maillot de Lokeren, il ne savait pas encore s'il poursuivrait sa carrière. Il n'a donc pas eu le choix: il a dû entretenir sa condition seul, chez lui, au club local ou dans les bois. Tout ça va changer. Les footballeurs dont le contrat arrive bientôt à terme peuvent désormais s'adresser au Free Pro Players FC, et ce dès le 1er juillet. Le club cherche encore un site adéquat: si Lokeren était disposé à l'accueillir, les négociations ont été interrompues. Quoiqu'il en soit, la Belgique peut enfin proposer une alternative aux joueurs sans emploi, à l'image de ce qu'il se passe dans les pays voisins. Jelle Van Damme, qui soutient le projet, et promu ambassadeur via les réseaux sociaux, ignore pourquoi la mise sur pied du projet a duré aussi longtemps. Il trouve un peu facile qu'on envoie les footballeurs, comme les autres chômeurs "lambda", au VDAB, le Forem flamand, pour y suivre une formation. "Celui qui cherche un nouveau club doit entretenir sa condition physique dans des conditions professionnelles sous peine de ne plus entrer en ligne de compte. C'est une initiative fantastique pour les joueurs qui veulent rester dans le métier. Il vaut mieux travailler en groupe, avec un accompagnement de bon niveau, que seul, car le football est un sport d'équipe." Lode Leirens, le fondateur, a eu cette idée en découvrant qu'en octobre 2020, pas moins de 35 professionnels étaient sans emploi. Il a supposé que ce nombre ne ferait que croître, suite à la pandémie. Leirens, actif depuis plus de vingt ans dans le secteur bancaire, ne connaissait que le football de niveau provincial. Il s'est attelé à la tâche en décembre. La Pro League et Sporta, le syndicat des joueurs, se sont associés à lui. Il a également eu des entretiens avec le VDAB. Il a réalisé qu'il ne pouvait pas compter sur un large soutien sociétal en faveur des footballeurs, qui restent considérés comme des privilégiés. "Même si ce ne sont pas uniquement des Jelle Van Damme qui se retrouvent sans club. Pour un jeune en fin de contrat à Waasland-Beveren, on parle de montants très différents." Lundi, les clubs pros ont appris que les joueurs en fin de contrat chez eux pouvaient s'entraîner cinq à six fois par semaine, sous la direction de Karel Fraeye, qui a coaché Lokeren jusqu'au milieu de la saison passée. Les joueurs recevront du matériel, des installations et un programme d'entraînement sur-mesure. Un suivi médical sera assuré, de même que la possibilité de déjeuner et de dîner là-bas. Il ne faudra éventuellement verser une quote-part modeste que pour le suivi médical et les repas, le reste est gratuit. L'initiative ne s'adresse qu'aux joueurs qui avaient un contrat pro la saison écoulée en D1A, D1B ou en première nationale. Les footballeurs étrangers résidant en Belgique et étant momentanément sans club sont également les bienvenus. En principe, le projet est établi pour une durée de trois ans, avec une période d'essai jusqu'au début du mois de janvier, date d'une première évaluation. Pour des raisons pratiques, le projet ne peut démarrer que s'il rassemble au moins douze joueurs. Ses initiateurs ont l'intention de demander un numéro de matricule afin que les joueurs sans club puissent également disputer des matches amicaux. En échange, on attend d'eux un engagement maximal. Les adhérents ne peuvent pas de contenter de passer de temps en temps. S'ils s'inscrivent, c'est avec l'intention de participer à tous les entraînements et rencontres jusqu'à ce qu'ils aient trouvé un club ou opté pour un autre emploi. Les joueurs intéressés peuvent s'adresser directement à Lode Leirens, via lode.leirens@hotmail.com.