"Notre président et notre directeur financier ont été tous deux suspendus un an", déclare Martijn De Jonge, porte-parole du club. "Dans le cas de notre directeur, il s'agit d'un an avec sursis. Pour Swolfs, c'est une année effective. Nous allons voir en interne comment compenser son absence". Sur Twitter, le club waeslandien a indiqué "avoir été jugé à juste titre". "La commission des litiges confirme que Waasland-Beveren a toujours agi correctement", indique le club. (Belga)