De Bleeckere a été le dernier arbitre belge à officier dans un grand tournoi lors du Mondial 2010 en Afrique du Sud. Il doit désormais tenter amener nos plus talentueux referees au sommet. Pour cela, il compte leur accorder un plus grand soutien individuel. "Les séances de groupe continueront d'exister mais elles seront complétées par un coaching individuel. Pour les arbitres, cette approche individuelle est une valeur ajoutée", dit De Bleeckere. Chaque semaine, De Bleeckere assistera à un match d'un arbitre du top ou de division 1A ou 1B. Quelques jours plus tard, il se réunira avec les arbitres pour faire une évaluation. "Je vais analyser avec eux des phases de matches. Il s'agira avant tout de mises au point mais c'est un moment idéal pour apprendre", a ajouté De Bleeckere, qui chaque mois organisera une séance de groupe au centre national de Tubize. De Bleeckere a mis un terme à sa carrière en 2011. L'été suivant, la fédération l'a chargé de l'encadrement des jeunes arbitres. Un an plus tard, il entraînait également l'élite belge. Fin juillet 2015, il a officiellement été remercié pour des raisons budgétaires. "Il m'a fallu du temps pour me remettre de cette démission. C'était une énorme surprise. Mais j'ai surmonté ce moment. L'arbitrage est ma passion. Je suis heureux de pouvoir à nouveau m'occuper des arbitres. Je veux constuire un groupe avec lequel nous réaliserons de belles choses. Nous n'avons pas de temps à perdre. La Belgique a un retard à rattraper", a conclu l'ex-arbitre. De Bleeckere n'a pas signé de contrat avec la fédération: il travaillera à la demande. Il conservera son poste auprès d'Expo Line, la société belge productrice du spray délébile utilisé par les arbitres. (Belga)

De Bleeckere a été le dernier arbitre belge à officier dans un grand tournoi lors du Mondial 2010 en Afrique du Sud. Il doit désormais tenter amener nos plus talentueux referees au sommet. Pour cela, il compte leur accorder un plus grand soutien individuel. "Les séances de groupe continueront d'exister mais elles seront complétées par un coaching individuel. Pour les arbitres, cette approche individuelle est une valeur ajoutée", dit De Bleeckere. Chaque semaine, De Bleeckere assistera à un match d'un arbitre du top ou de division 1A ou 1B. Quelques jours plus tard, il se réunira avec les arbitres pour faire une évaluation. "Je vais analyser avec eux des phases de matches. Il s'agira avant tout de mises au point mais c'est un moment idéal pour apprendre", a ajouté De Bleeckere, qui chaque mois organisera une séance de groupe au centre national de Tubize. De Bleeckere a mis un terme à sa carrière en 2011. L'été suivant, la fédération l'a chargé de l'encadrement des jeunes arbitres. Un an plus tard, il entraînait également l'élite belge. Fin juillet 2015, il a officiellement été remercié pour des raisons budgétaires. "Il m'a fallu du temps pour me remettre de cette démission. C'était une énorme surprise. Mais j'ai surmonté ce moment. L'arbitrage est ma passion. Je suis heureux de pouvoir à nouveau m'occuper des arbitres. Je veux constuire un groupe avec lequel nous réaliserons de belles choses. Nous n'avons pas de temps à perdre. La Belgique a un retard à rattraper", a conclu l'ex-arbitre. De Bleeckere n'a pas signé de contrat avec la fédération: il travaillera à la demande. Il conservera son poste auprès d'Expo Line, la société belge productrice du spray délébile utilisé par les arbitres. (Belga)