François Lafortune, originaire de Visé, avait participé à ses premiers Jeux Olympiques en 1952 à Helsinki et n'a jamais remporté de médailles. "Son meilleur résultat est une dixième place à Mexico en 1968. En tant qu'amateur, il disputait ses compétitions face à des soldats professionnels qui s'entraînaient tous les jours", a communiqué le COIB. "Médecin de formation, il a été le médecin chef au Ministère de la Santé. Il a plus tard travaillé au centre de transfusion sanguine de la Croix Rouge. Ses entraînements se déroulaient en dehors de ses heures de travail." "L'amour du tir lui est venu de son père, François Senior, qui a lui même participé à cinq reprises aux Jeux Olympiques. Après avoir observé son père à Londres en 1948, âgé de 16 ans, il entre dans l'équipe de tir belge en 1952, avec son oncle et son père. Il prendra ensuite part à Melbourne 1956, Rome 1960, Tokyo 1964, Mexico 1968, Munich 1972 et Montréal 1976." Avec Jean-Michel Saive, François Lafortune détient le record de participations aux Jeux Olympiques. "Et il en était très fier", a précisé son fils Eric qui est en couple avec l'ancienne judoka Heidi Rakels. "Il était cependant très modeste à ce sujet. Il ne parlait pas souvent de ses aventures. Je me souviens, enfant, que je voulais l'apercevoir à la télé lors des cérémonies d'ouverture et j'attendais son retour avec impatience, pour les cadeaux (sourires)..." (Belga)

François Lafortune, originaire de Visé, avait participé à ses premiers Jeux Olympiques en 1952 à Helsinki et n'a jamais remporté de médailles. "Son meilleur résultat est une dixième place à Mexico en 1968. En tant qu'amateur, il disputait ses compétitions face à des soldats professionnels qui s'entraînaient tous les jours", a communiqué le COIB. "Médecin de formation, il a été le médecin chef au Ministère de la Santé. Il a plus tard travaillé au centre de transfusion sanguine de la Croix Rouge. Ses entraînements se déroulaient en dehors de ses heures de travail." "L'amour du tir lui est venu de son père, François Senior, qui a lui même participé à cinq reprises aux Jeux Olympiques. Après avoir observé son père à Londres en 1948, âgé de 16 ans, il entre dans l'équipe de tir belge en 1952, avec son oncle et son père. Il prendra ensuite part à Melbourne 1956, Rome 1960, Tokyo 1964, Mexico 1968, Munich 1972 et Montréal 1976." Avec Jean-Michel Saive, François Lafortune détient le record de participations aux Jeux Olympiques. "Et il en était très fier", a précisé son fils Eric qui est en couple avec l'ancienne judoka Heidi Rakels. "Il était cependant très modeste à ce sujet. Il ne parlait pas souvent de ses aventures. Je me souviens, enfant, que je voulais l'apercevoir à la télé lors des cérémonies d'ouverture et j'attendais son retour avec impatience, pour les cadeaux (sourires)..." (Belga)