François Heersbrandt, 28 ans, a terminé 2e du 50 m libre en 22.13, alors que le minimum pour les Mondiaux, qui auront lieu en décembre à Hangzhou, en Chine, est fixé à 21.71. Une qualification aurait sans doute valu au nageur du CNSW la prolongation de son contrat d'élite à la Fédération Wallonie-Bruxelles. N'étant pas parvenu à se qualifier, Heersbrandt, opéré deux fois du genou depuis 2015, a décidé de ranger son maillot. François Heersbrandt, qui détient toujours sept records de Belgique individuels (50 m dos, 50 m et 100 m papillon en grand bassin, 50 m libre, 50 m dos, 50 m et 100 m papillon en petit bassin), a participé à trois reprises aux Jeux Olympiques (Pékin 2008, Londres 2012 et Rio 2016). Demi-finaliste du 100 m papillon aux Jeux de Londres, il a décroché la médaille de bronze du 100 m papillon de l'Euro 2011 en petit bassin et la médaille de bronze du 4x50 m libre en petit bassin à l'Euro 2011 et à l'Euro 2013. (Belga)

François Heersbrandt, 28 ans, a terminé 2e du 50 m libre en 22.13, alors que le minimum pour les Mondiaux, qui auront lieu en décembre à Hangzhou, en Chine, est fixé à 21.71. Une qualification aurait sans doute valu au nageur du CNSW la prolongation de son contrat d'élite à la Fédération Wallonie-Bruxelles. N'étant pas parvenu à se qualifier, Heersbrandt, opéré deux fois du genou depuis 2015, a décidé de ranger son maillot. François Heersbrandt, qui détient toujours sept records de Belgique individuels (50 m dos, 50 m et 100 m papillon en grand bassin, 50 m libre, 50 m dos, 50 m et 100 m papillon en petit bassin), a participé à trois reprises aux Jeux Olympiques (Pékin 2008, Londres 2012 et Rio 2016). Demi-finaliste du 100 m papillon aux Jeux de Londres, il a décroché la médaille de bronze du 100 m papillon de l'Euro 2011 en petit bassin et la médaille de bronze du 4x50 m libre en petit bassin à l'Euro 2011 et à l'Euro 2013. (Belga)