Conscient de la gravité de son... inconscience, le Français, dont il faut reconnaître qu'il n'a pour ainsi dire jamais commis de geste violent au cours de sa très longue et très belle carrière, n'a pas manqué de s'excuser via son compte twitter. "Désolé pour hier soir (dimanche, ndlr), a-t-il en effet écrit. "Je voudrais m'excuser auprès de mes partenaires, du coach et des supporters. Je demande aussi pardon à Monsieur Passeri, parce que j'étais très nerveux et déçu à la fin du match. J'espère qu'il pourra comprendre mon état d'esprit. J'aimerais toujours être sur le terrain et aider mes partenaires, parce que je suis venu ici à Florence pour cette ville et pour ce club. J'attends que la Fiorentina reçoive plus de considération, comme c'est le cas pour d'autres clubs, et la reconnaissance du grand travail que nous faisons chaque jour tous ensemble..." Ribéry, comme ses équipiers, estimait en effet que l'arbitre de la rencontre, Marco Guida, ne pouvait pas valider le but d'Immobile sans avoir au préalable consulté l'assistance vidéo (VAR). (Belga)