L'Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia), dauphin de Quartararo au classement général, complète un podium identique à celui du Grand Prix d'Espagne il y a un mois. Parti de la 5e position, "Pecco" Bagnaia est bien parti et a mis à profit la puissance de sa Ducati officielle pour rapidement revenir sur ses compatriotes moins expérimentés partis de la première ligne (Di Giannantonio, Bezzecchi, Marini). Il a fallu huit tours seulement au pilote de 25 ans pour prendre la tête et ne plus la lâcher. Deux semaines après son erreur et sa chute au Grand Prix de France, il décroche sa sixième victoire en MotoGP, devant des tifosi qui n'en attendaient pas moins. Dans son sillage, Quartararo, également parti de la deuxième ligne (6e), a maintenu une menace constante, finissant sur une belle deuxième place un week-end qui avait débuté difficilement avec un "manque de feeling" pendant les essais. "C'était la meilleure course de ma carrière, j'ai fait un départ incroyable. Je n'avais rien à perdre, mais cela a été une belle course", a même estimé le Niçois. Le leader du championnat du monde porte à huit points son avance sur Aleix Espargaro. Le sextuple champion du monde espagnol Marc Marquez termine 10e pour sa dernière course avant une longue pause pour se faire de nouveau opérer de son bras droit, fracturé à l'été 2020. (Belga)

L'Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia), dauphin de Quartararo au classement général, complète un podium identique à celui du Grand Prix d'Espagne il y a un mois. Parti de la 5e position, "Pecco" Bagnaia est bien parti et a mis à profit la puissance de sa Ducati officielle pour rapidement revenir sur ses compatriotes moins expérimentés partis de la première ligne (Di Giannantonio, Bezzecchi, Marini). Il a fallu huit tours seulement au pilote de 25 ans pour prendre la tête et ne plus la lâcher. Deux semaines après son erreur et sa chute au Grand Prix de France, il décroche sa sixième victoire en MotoGP, devant des tifosi qui n'en attendaient pas moins. Dans son sillage, Quartararo, également parti de la deuxième ligne (6e), a maintenu une menace constante, finissant sur une belle deuxième place un week-end qui avait débuté difficilement avec un "manque de feeling" pendant les essais. "C'était la meilleure course de ma carrière, j'ai fait un départ incroyable. Je n'avais rien à perdre, mais cela a été une belle course", a même estimé le Niçois. Le leader du championnat du monde porte à huit points son avance sur Aleix Espargaro. Le sextuple champion du monde espagnol Marc Marquez termine 10e pour sa dernière course avant une longue pause pour se faire de nouveau opérer de son bras droit, fracturé à l'été 2020. (Belga)