L'information, dévoilée mercredi par Het Laatste Nieuws, a été confirmée par le parquet fédéral en milieu d'après-midi. Fabien Camus a été inculpé mercredi matin de participation à une organisation criminelle et de blanchiment d'argent.

Le Franco-Tunisien de 33 ans évoluait en deuxième moitié de saison dernière sous les couleurs du FC Malines, pour lequel il avait signé jusqu'en fin de saison. Il serait actuellement sans club. On ne sait pour le moment si les soupçons qui le visent ont un lien avec les quelques mois passés au sein du club malinois en deuxième partie de saison 2017-2018, même si le "Kavé" est concerné par au moins deux volets de l'enquête entamée par le parquet fédéral. Fabien Camus est le deuxième joueur à être inculpé dans ce vaste dossier.

Il y a près de deux semaines, Olivier Myny, qui porte le maillot d'OHL, mais est un ancien de Waasland-Beveren, a été inculpé pour participation à une organisation criminelle et corruption privée. Myny aurait reconnu, face aux enquêteurs, avoir été approché dans le but d'arranger un match crucial dans la tentative du FC Malines d'éviter la relégation en fin de saison dernière, révélaient récemment les journaux de Mediahuis.

On lui aurait demandé de faciliter une victoire malinoise lors de la rencontre FC Malines-Waasland Beveren du 11 mars 2018, un match finalement remporté 2-0 par le "Malinwa" et dont on sait qu'il intéresse les enquêteurs. Le parquet fédéral avait en effet annoncé, le 12 octobre, détenir des indices de possibles faits de corruption privée dans le cadre du sauvetage du FC Malines en fin de saison '17-'18, et avoir entre autres le match du 11 mars dans le viseur. Un match auquel a pris part Olivier Myny, mais lors duquel Fabien Camus est resté sur le banc des remplaçants, du côté de l'équipe à domicile.

Davy Roef, qui défendait les filets de Waasland-Beveren, a lui aussi été interrogé par les enquêteurs, mais sans être inculpé. Pour rappel, l'enquête concerne aussi des transactions financières suspectes, passant entre autres par des agents de joueurs, sans lien avec la lutte pour le maintien en fin de saison dernière. Par le passé, Fabien Camus a évolué au Sporting de Charleroi, à Genk et au Royal Antwerp, où il a cassé son contrat, mais aussi en France à Troyes et à Évian Thonon Gaillard.

L'information, dévoilée mercredi par Het Laatste Nieuws, a été confirmée par le parquet fédéral en milieu d'après-midi. Fabien Camus a été inculpé mercredi matin de participation à une organisation criminelle et de blanchiment d'argent.Le Franco-Tunisien de 33 ans évoluait en deuxième moitié de saison dernière sous les couleurs du FC Malines, pour lequel il avait signé jusqu'en fin de saison. Il serait actuellement sans club. On ne sait pour le moment si les soupçons qui le visent ont un lien avec les quelques mois passés au sein du club malinois en deuxième partie de saison 2017-2018, même si le "Kavé" est concerné par au moins deux volets de l'enquête entamée par le parquet fédéral. Fabien Camus est le deuxième joueur à être inculpé dans ce vaste dossier. Il y a près de deux semaines, Olivier Myny, qui porte le maillot d'OHL, mais est un ancien de Waasland-Beveren, a été inculpé pour participation à une organisation criminelle et corruption privée. Myny aurait reconnu, face aux enquêteurs, avoir été approché dans le but d'arranger un match crucial dans la tentative du FC Malines d'éviter la relégation en fin de saison dernière, révélaient récemment les journaux de Mediahuis. On lui aurait demandé de faciliter une victoire malinoise lors de la rencontre FC Malines-Waasland Beveren du 11 mars 2018, un match finalement remporté 2-0 par le "Malinwa" et dont on sait qu'il intéresse les enquêteurs. Le parquet fédéral avait en effet annoncé, le 12 octobre, détenir des indices de possibles faits de corruption privée dans le cadre du sauvetage du FC Malines en fin de saison '17-'18, et avoir entre autres le match du 11 mars dans le viseur. Un match auquel a pris part Olivier Myny, mais lors duquel Fabien Camus est resté sur le banc des remplaçants, du côté de l'équipe à domicile. Davy Roef, qui défendait les filets de Waasland-Beveren, a lui aussi été interrogé par les enquêteurs, mais sans être inculpé. Pour rappel, l'enquête concerne aussi des transactions financières suspectes, passant entre autres par des agents de joueurs, sans lien avec la lutte pour le maintien en fin de saison dernière. Par le passé, Fabien Camus a évolué au Sporting de Charleroi, à Genk et au Royal Antwerp, où il a cassé son contrat, mais aussi en France à Troyes et à Évian Thonon Gaillard.