L'enquête relative à cette affaire est en effet bouclée. Elle n'a retenu aucune charge envers les acteurs de l'autre rencontre, AS Eupen - Excelsior Mouscron (4-0), qui a également fait l'objet de ses investigations. La commission des litiges se réunira le 30 avril, pour établir le calendrier du traitement du dossier FC Malines - Waasland-Beveren. Un recours devant la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) sera possible à l'issue de la procédure. Mais la décision finale devra tomber avant le 30 juin, l'ultime jour de la saison 2018-2019.

Cette convocation permet de supposer que le coordinateur de l'enquête Ebe Verhaegen, a mis a jour des indices de falsification de matches, notamment dans la foulée du déclenchement de l'opération "mains propres", qui avait secoué l'ensemble du football belge à la fin de l'année passée.

Il a en effet été notamment informé que l'agent Dejan Veljkovic, en accord avec quatre dirigeants du FC Malines, avait au minimum tenté de falsifier deux rencontres de l'avant-dernière et de la dernière journée de la saison régulière de la Division 1A: Antwerp - Eupen (2-0) et Malines - Waasland-Beveren (2-0). Ce qui permet également de supposer l'implication de l'arbitre Bart Vertenten, qui dirigeait le match de la 29e journée à l'Antwerp, et de dirigeants de Waasland-Beveren.

Deux journalistes sportifs auraient également collaboré à la malversation, en infuençant la cote de Vertenten dans leur journal. Un autre arbitre, Sébastien Delferiere, est lui soupçonné de relations douteuses avec Dejan Veljkovic, par le procureur fédéral. Il est clair que les deux clubs, ainsi que les personnes impliquées, risquent de très fortes sanctions. Ainsi, selon le règlement, en cas de culpabilité reconnue, Malines et/ou Waasland-Beveren pourraient être relégués. Malines, en D1 amateurs, et Waasland-Beveren, en D1B.

Lokeren resterait du coup en D1A, où monterait le Beerschot-Wilrijk, et Tubize se maintiendrait en D1B. De plus s'il remporte la Coupe de Belgique aux dépens de La Gantoise, le mercredi 1er mai au Stade Roi Baudouin, le Kavé Malines, privé de sa licence européenne, ne pourra pas participer à la phase de poules de l'Europa League. Le ticket reviendrait alors au troisième du Play-off I.

L'enquête relative à cette affaire est en effet bouclée. Elle n'a retenu aucune charge envers les acteurs de l'autre rencontre, AS Eupen - Excelsior Mouscron (4-0), qui a également fait l'objet de ses investigations. La commission des litiges se réunira le 30 avril, pour établir le calendrier du traitement du dossier FC Malines - Waasland-Beveren. Un recours devant la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) sera possible à l'issue de la procédure. Mais la décision finale devra tomber avant le 30 juin, l'ultime jour de la saison 2018-2019. Cette convocation permet de supposer que le coordinateur de l'enquête Ebe Verhaegen, a mis a jour des indices de falsification de matches, notamment dans la foulée du déclenchement de l'opération "mains propres", qui avait secoué l'ensemble du football belge à la fin de l'année passée. Il a en effet été notamment informé que l'agent Dejan Veljkovic, en accord avec quatre dirigeants du FC Malines, avait au minimum tenté de falsifier deux rencontres de l'avant-dernière et de la dernière journée de la saison régulière de la Division 1A: Antwerp - Eupen (2-0) et Malines - Waasland-Beveren (2-0). Ce qui permet également de supposer l'implication de l'arbitre Bart Vertenten, qui dirigeait le match de la 29e journée à l'Antwerp, et de dirigeants de Waasland-Beveren. Deux journalistes sportifs auraient également collaboré à la malversation, en infuençant la cote de Vertenten dans leur journal. Un autre arbitre, Sébastien Delferiere, est lui soupçonné de relations douteuses avec Dejan Veljkovic, par le procureur fédéral. Il est clair que les deux clubs, ainsi que les personnes impliquées, risquent de très fortes sanctions. Ainsi, selon le règlement, en cas de culpabilité reconnue, Malines et/ou Waasland-Beveren pourraient être relégués. Malines, en D1 amateurs, et Waasland-Beveren, en D1B. Lokeren resterait du coup en D1A, où monterait le Beerschot-Wilrijk, et Tubize se maintiendrait en D1B. De plus s'il remporte la Coupe de Belgique aux dépens de La Gantoise, le mercredi 1er mai au Stade Roi Baudouin, le Kavé Malines, privé de sa licence européenne, ne pourra pas participer à la phase de poules de l'Europa League. Le ticket reviendrait alors au troisième du Play-off I.