Les manifestations en présence de public seront autorisées en extérieur, à partir du 1er juillet, avec un maximum de 400 personnes et à condition de respecter les mesures de sécurité. Ce nombre passera à 800 en août. Sophie Wilmès a toutefois indiqué qu'une exception pouvait être faite pour les compétitions sportives. "C'est une nouvelle information pour nous", a déclaré à Belga Stijn Van Bever, le manager de la Pro League, qui représente les clubs de football de D1A et D1B. "Le groupe de travail doit l'inclure dans la feuille de route mais nous sommes optimistes". La Pro League a mis sur pied, en collaboration avec l'Union belge, la cellule Football du SPF Intérieur, les clubs pros et la police un groupe de travail qui planche sur la reprise de la compétition, avec ou sans spectateurs. Le championnat de D1A débutera le 7 août. Avant cela, le Club de Bruges et l'Antwerp se seront affrontés le 1er août en finale de la Coupe de Belgique et OHL et le Beerschot auront joué le 2 août la finale retour de Proximus League. Il n'est pas question de jouer dans des stades pleins, mais le CNS a rendu possible la tenue de matches devant une audience limitée. Un groupe de travail comprenant des responsables de la sécurité des clubs professionnels, des représentants de la Cellule Football du SPF Intérieur et de la police travaille depuis le 11 juin sur les directives concernant le nombre de spectateurs, la sélection de ceux-ci, la manière d'entrer et de circuler dans les stades, le contrôle des tickets et d'autres sujets. "Le groupe de travail va évaluer cette nouvelle information. Nous sommes en tous cas optimistes", déclare Stijn Van Bever. "Le groupe de travail va élaborer un certain nombre de lignes directrices. Celles-ci sont logiques et inhérentes au football. Le contrôle des flux est la chose la plus importante: qui rentre, qui sort, comment guider ces personnes. Ce n'est bien sûr pas pareil pour tous les clubs. La capacité de nos stades varie de 6.000 à 30.000 places. Chaque stade est différente. Les clubs vont donc devoir évaluer les risques avec les autorités locales", conclut le porte-parole de la Pro League, qui n'a pu dire quand on connaîtra les directives du groupe de travail. (Belga)

Les manifestations en présence de public seront autorisées en extérieur, à partir du 1er juillet, avec un maximum de 400 personnes et à condition de respecter les mesures de sécurité. Ce nombre passera à 800 en août. Sophie Wilmès a toutefois indiqué qu'une exception pouvait être faite pour les compétitions sportives. "C'est une nouvelle information pour nous", a déclaré à Belga Stijn Van Bever, le manager de la Pro League, qui représente les clubs de football de D1A et D1B. "Le groupe de travail doit l'inclure dans la feuille de route mais nous sommes optimistes". La Pro League a mis sur pied, en collaboration avec l'Union belge, la cellule Football du SPF Intérieur, les clubs pros et la police un groupe de travail qui planche sur la reprise de la compétition, avec ou sans spectateurs. Le championnat de D1A débutera le 7 août. Avant cela, le Club de Bruges et l'Antwerp se seront affrontés le 1er août en finale de la Coupe de Belgique et OHL et le Beerschot auront joué le 2 août la finale retour de Proximus League. Il n'est pas question de jouer dans des stades pleins, mais le CNS a rendu possible la tenue de matches devant une audience limitée. Un groupe de travail comprenant des responsables de la sécurité des clubs professionnels, des représentants de la Cellule Football du SPF Intérieur et de la police travaille depuis le 11 juin sur les directives concernant le nombre de spectateurs, la sélection de ceux-ci, la manière d'entrer et de circuler dans les stades, le contrôle des tickets et d'autres sujets. "Le groupe de travail va évaluer cette nouvelle information. Nous sommes en tous cas optimistes", déclare Stijn Van Bever. "Le groupe de travail va élaborer un certain nombre de lignes directrices. Celles-ci sont logiques et inhérentes au football. Le contrôle des flux est la chose la plus importante: qui rentre, qui sort, comment guider ces personnes. Ce n'est bien sûr pas pareil pour tous les clubs. La capacité de nos stades varie de 6.000 à 30.000 places. Chaque stade est différente. Les clubs vont donc devoir évaluer les risques avec les autorités locales", conclut le porte-parole de la Pro League, qui n'a pu dire quand on connaîtra les directives du groupe de travail. (Belga)