"Il y a eu beaucoup de travail pour y arriver, je suis convaincu que nous sommes à l'aube d'un magnifique défi", annonce François de Keersmaecker, le président de l'Union belge, sous les faibles applaudissements de la tribune principale seule à être remplie et encore. "Après la coopération autour de l'organisation de la Coupe du Monde 2018, nous allons encore faire de belles choses ensemble", conclut-il.

Après un décompte digne d'un Nouvel An à la kermesse, des ballons aux couleurs des deux Pays sont lâchés sous une musique dance qui ne s'arrêtera pas durant les traditionnelles séances photo des joueuses. Seize équipes, huit de chaque pays défilent sous les flashes des photographes avant de rejoindre les vestiaires.

Et c'est tout... Les joueuses tout droit venues d'Heerenveen, Amsterdam ou encore Twente sont juste passées à Malines pour la présentation de la compétition. Une demi-heure debout dans le stade, une minute de photo et retour dans le nord des Pays-Bas. "Oui c'est ça, elles sont là pour le lancement et les photos", avoue timidement un des membres de la fédération belge. "Peut-être il y a-t-il des matchs amicaux en bonus après la cérémonie", poursuit-il.

RVP (Stg.), Sportfootmagzine.be

"Il y a eu beaucoup de travail pour y arriver, je suis convaincu que nous sommes à l'aube d'un magnifique défi", annonce François de Keersmaecker, le président de l'Union belge, sous les faibles applaudissements de la tribune principale seule à être remplie et encore. "Après la coopération autour de l'organisation de la Coupe du Monde 2018, nous allons encore faire de belles choses ensemble", conclut-il. Après un décompte digne d'un Nouvel An à la kermesse, des ballons aux couleurs des deux Pays sont lâchés sous une musique dance qui ne s'arrêtera pas durant les traditionnelles séances photo des joueuses. Seize équipes, huit de chaque pays défilent sous les flashes des photographes avant de rejoindre les vestiaires. Et c'est tout... Les joueuses tout droit venues d'Heerenveen, Amsterdam ou encore Twente sont juste passées à Malines pour la présentation de la compétition. Une demi-heure debout dans le stade, une minute de photo et retour dans le nord des Pays-Bas. "Oui c'est ça, elles sont là pour le lancement et les photos", avoue timidement un des membres de la fédération belge. "Peut-être il y a-t-il des matchs amicaux en bonus après la cérémonie", poursuit-il. RVP (Stg.), Sportfootmagzine.be