A deux jours du rendez-vous, il y a un grand contraste entre les deux clubs. En terminant en tête de la phase classique, les Brugeois ont fait le plein de confiance. Le Standard a par contre plongé dans le doute en manquant la qualification pour les play-offs 1 et se voit dans l'obligation de remporter la coupe pour sauver sa saison. Le club liégeois peut également décrocher un ticket européen via les play-offs 2 mais le chemin est plus long et plus difficile alors que le vainqueur de la coupe est directement qualifié pour les poules de l'Europa League. "Cette saison, nous donnerons tout pour la Coupe et le championnat mais nous n'avons encore rien en mains", a expliqué Michel Preud'homme, le coach brugeois. "Tout le monde attend cette finale avec impatience. Nous devons nous concentrer sur nos propres capacités", a rétorqué Yannick Ferrera, son collègue liégeois. Dimanche, Preud'homme pourra compter sur Thomas Meunier, Ruud Vormer et Abdoulay Diaby. Ces trois éléménts importants figurent dans la sélection des 22 contrairement à Wesley Moraes et Stefano Denswil, blessé. Ferrera aura à sa disposition Milos Kosanovic, qui n'a reçu qu'une suspension aves sursis suite à son exclusion au FC Malines (4-0). Le Standard espère également récupérer à temps son milieu de terrain Eyong Enoh. Les deux formations s'entraîneront une nouvelle fois ce samedi à huis-clos au stade Roi Baudouin. En demi-finale, le Club Bruges et le Standard se sont débarrassés de La Gantoise et de Genk et disputeront respectivement leur 18e et 16e finale. Tenant du trophée et du record de victoires (11), le Club Bruges n'avait plus atteint le dernier stade deux fois d'affilée depuis la saison 2004-2005. Les Rouches ont remporté leur dernière finale en 2011 face à Westerlo (2-0). Les deux clubs se sont affrontés en 2007, Bruges s'imposant 1-0 face au Standard dirigé par Preud'homme. Dimanche, MPH participera à sa 4e finale de Coupe de Belgique en tant que coach, la 12e de sa carrière. La victoire (2-1) en finale face à Anderlecht en 2015 a permis au Club Bruges de mettre fin à une période de huit années sans prix. (Belga)

A deux jours du rendez-vous, il y a un grand contraste entre les deux clubs. En terminant en tête de la phase classique, les Brugeois ont fait le plein de confiance. Le Standard a par contre plongé dans le doute en manquant la qualification pour les play-offs 1 et se voit dans l'obligation de remporter la coupe pour sauver sa saison. Le club liégeois peut également décrocher un ticket européen via les play-offs 2 mais le chemin est plus long et plus difficile alors que le vainqueur de la coupe est directement qualifié pour les poules de l'Europa League. "Cette saison, nous donnerons tout pour la Coupe et le championnat mais nous n'avons encore rien en mains", a expliqué Michel Preud'homme, le coach brugeois. "Tout le monde attend cette finale avec impatience. Nous devons nous concentrer sur nos propres capacités", a rétorqué Yannick Ferrera, son collègue liégeois. Dimanche, Preud'homme pourra compter sur Thomas Meunier, Ruud Vormer et Abdoulay Diaby. Ces trois éléménts importants figurent dans la sélection des 22 contrairement à Wesley Moraes et Stefano Denswil, blessé. Ferrera aura à sa disposition Milos Kosanovic, qui n'a reçu qu'une suspension aves sursis suite à son exclusion au FC Malines (4-0). Le Standard espère également récupérer à temps son milieu de terrain Eyong Enoh. Les deux formations s'entraîneront une nouvelle fois ce samedi à huis-clos au stade Roi Baudouin. En demi-finale, le Club Bruges et le Standard se sont débarrassés de La Gantoise et de Genk et disputeront respectivement leur 18e et 16e finale. Tenant du trophée et du record de victoires (11), le Club Bruges n'avait plus atteint le dernier stade deux fois d'affilée depuis la saison 2004-2005. Les Rouches ont remporté leur dernière finale en 2011 face à Westerlo (2-0). Les deux clubs se sont affrontés en 2007, Bruges s'imposant 1-0 face au Standard dirigé par Preud'homme. Dimanche, MPH participera à sa 4e finale de Coupe de Belgique en tant que coach, la 12e de sa carrière. La victoire (2-1) en finale face à Anderlecht en 2015 a permis au Club Bruges de mettre fin à une période de huit années sans prix. (Belga)