Belgacom, qui a acheté en juin 2011 ce seul lot 3 pour trois ans en sachant que l'exclusivité ne valait que pour la première année, pourra continuer à diffuser les cinq rencontres du samedi soir comme il le fait durant toute la défunte saison. Le spectateur francophone qui souhaite regarder toutes les rencontres derrière son petit écran n'aura donc plus besoin de deux décodeurs comme c'était le cas cette saison.

Dans un premier temps le Conseil de la Concurrence avait interdit à Telenet (et Voo son partenaire francophone) d'acheter l'ensemble des six lots mis à prix pour les trois années de contrat (2011-2012, 2012-2013 et 2013-2014). L'opérateur flamand avait néanmoins pu compléter son caddie en novembre 2011 en achetant le seul lot qui lui manquait, faisant grimper les rentrées télés des clubs de 55,2 à 60 millions d'euros pour les deux prochaines saisons.

"Le lot 3 rapportera trois millions d'euros aux clubs la saison prochaine, contre un million cette saison", s'est réjoui Ludwig Sneyers, directeur général de la Pro League. "La modification apportée au cahier des charges concernant la non-exclusivité du lot 3 pour les deux prochaines saisons s'avère positive. Nous exploitons au maximum ce lot qui, par le passé, ne valait pas grand-chose. Pour la saison prochaine, les rentrées financières totales liées aux droits télés devraient osciller entre 55 et 56 millions d'euros".

Sportfootmagzine.be, avec Belga

Belgacom, qui a acheté en juin 2011 ce seul lot 3 pour trois ans en sachant que l'exclusivité ne valait que pour la première année, pourra continuer à diffuser les cinq rencontres du samedi soir comme il le fait durant toute la défunte saison. Le spectateur francophone qui souhaite regarder toutes les rencontres derrière son petit écran n'aura donc plus besoin de deux décodeurs comme c'était le cas cette saison. Dans un premier temps le Conseil de la Concurrence avait interdit à Telenet (et Voo son partenaire francophone) d'acheter l'ensemble des six lots mis à prix pour les trois années de contrat (2011-2012, 2012-2013 et 2013-2014). L'opérateur flamand avait néanmoins pu compléter son caddie en novembre 2011 en achetant le seul lot qui lui manquait, faisant grimper les rentrées télés des clubs de 55,2 à 60 millions d'euros pour les deux prochaines saisons. "Le lot 3 rapportera trois millions d'euros aux clubs la saison prochaine, contre un million cette saison", s'est réjoui Ludwig Sneyers, directeur général de la Pro League. "La modification apportée au cahier des charges concernant la non-exclusivité du lot 3 pour les deux prochaines saisons s'avère positive. Nous exploitons au maximum ce lot qui, par le passé, ne valait pas grand-chose. Pour la saison prochaine, les rentrées financières totales liées aux droits télés devraient osciller entre 55 et 56 millions d'euros". Sportfootmagzine.be, avec Belga