"Comme tout le monde le sait, j'ai une relation difficile avec le cyclisme. Mais l'amour est encore présent et je sais ce que cela fait d'être jeune et de courir pour une équipe locale. C'était les plus belles années de ma vie. Cela peut paraitre étrange, mais je conçois cela comme une sorte de fin", a-t-il déclaré au Wall Street Journal. À bientôt 43 ans, Landis a hérité de 750.000 dollars dans l'affaire Amrstrong (après déduction des frais juridiques). Il veut investir cet argent avec les fonds de Floyd's of Leadville, son entreprise qui vent du cannabis à des fins thérapeutiques. Un ancien coéquipier de Landis, Gord Fraser, sera le manager de l'équipe. Fraser est actuellement en poste au sein de l'équipe canadienne Silber. "Floyd a une grande passion pour le cyclisme", a déclaré Fraser. "C'est vrai qu'il a connu des hauts et des bas mais j'espère qu'avec cette nouvelle étape, il va se rendre compte de pourquoi il avait débuté la course." Landis va inscrire sa nouvelle équipe au Canada avec une licence continentale. "J'ai une longue histoire avec la fédération américaine. C'est peut-être mieux de commencer d'une page blanche", a conclu le vainqueur déchu du Tour de France 2006. (Belga)