Gerts a parfaitement conclu le travail de son équipe BMC, qui a dominé la course. Seules deux équipes du WorldTour étaient au départ de cette classique limbourgeoise: BMC et LottoNL-Jumbo. Huit coureurs, dont le Belge Thomas Wertz, se sont échappés en début de course. Ils ont compté jusqu'à six minutes d'avance avant d'être repris à soixante kilomètres de l'arrivée, sous l'impulsion de BMC. À 20 kilomètres de l'arrivée, Gilbert a tenté sa chance. Quatre équipiers l'ont suivi, au même titre, notamment, que Sonny Colbrelli et Olivier Pardini. Ce petit groupe d'une dizaine de coureurs est resté devant jusqu'au bout, même si l'écart n'a jamais été important. À 2 kilomètres de l'arrivée, Gerts a réussi à s'isoler en tête. Colbrelli a tenté de le dépasser par un long sprint, mais n'a pas réussi. Gilbert a terminé troisième. L'an passé, la victoire était également revenue à un coureur BMC, le Suisse Stefan Küng. . (Belga)

Gerts a parfaitement conclu le travail de son équipe BMC, qui a dominé la course. Seules deux équipes du WorldTour étaient au départ de cette classique limbourgeoise: BMC et LottoNL-Jumbo. Huit coureurs, dont le Belge Thomas Wertz, se sont échappés en début de course. Ils ont compté jusqu'à six minutes d'avance avant d'être repris à soixante kilomètres de l'arrivée, sous l'impulsion de BMC. À 20 kilomètres de l'arrivée, Gilbert a tenté sa chance. Quatre équipiers l'ont suivi, au même titre, notamment, que Sonny Colbrelli et Olivier Pardini. Ce petit groupe d'une dizaine de coureurs est resté devant jusqu'au bout, même si l'écart n'a jamais été important. À 2 kilomètres de l'arrivée, Gerts a réussi à s'isoler en tête. Colbrelli a tenté de le dépasser par un long sprint, mais n'a pas réussi. Gilbert a terminé troisième. L'an passé, la victoire était également revenue à un coureur BMC, le Suisse Stefan Küng. . (Belga)