"Je suis très content d'avoir conquis une médaille mondiale", a indiqué Florian Vermeersch après l'arrivée devant les caméras. "Je suis quand même un peu déçu d'avoir échoué de très peu derrière Plapp pour la 2e place (1.15, ndlr). Mais je peux très bien vivre avec ma médaille de bronze, en sachant que la différence entre les coureurs du top 10 se compte en secondes. Mon plan était de ne pas partir trop vite. Après le deuxième pointage intermédiaire, j'ai pu réaccélérer. J'ai tout donné jusqu'bout. Je suis très satisfait, j'ai roulé le dernier kilomètre le plus rapide." (Belga)

"Je suis très content d'avoir conquis une médaille mondiale", a indiqué Florian Vermeersch après l'arrivée devant les caméras. "Je suis quand même un peu déçu d'avoir échoué de très peu derrière Plapp pour la 2e place (1.15, ndlr). Mais je peux très bien vivre avec ma médaille de bronze, en sachant que la différence entre les coureurs du top 10 se compte en secondes. Mon plan était de ne pas partir trop vite. Après le deuxième pointage intermédiaire, j'ai pu réaccélérer. J'ai tout donné jusqu'bout. Je suis très satisfait, j'ai roulé le dernier kilomètre le plus rapide." (Belga)