Un groupe de 11 coureurs, comprenant notamment Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step), Jelle Wallays (Lotto-Soudal), Dries De Bondt (Alpecin-Fenix) ou encore Loïc Vliegen (Circus-Wanty-Gobert), s'est formé à une quarantaine de kilomètres de la ligne. Derrière, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) et Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step) ont attaqué sur le Schavei juste avant le dernier tour, mais n'ont pu s'échapper. Sénéchal et De Bondt sont sortis du groupe de tête dans le dernier tour. Sénéchal a ensuite lâché son compagnon d'échappée à un peu moins de 3 km de l'arrivée, sur le Schavei. Le Français a creusé l'écart et a tenu bon jusqu'à l'arrivée pour s'offrir la deuxième victoire de sa carrière, après son succès au Samyn l'an passé. De Bondt conservait la deuxième place alors que Van der Poel s'adjugeait le sprint pour la troisième place. (Belga)

Un groupe de 11 coureurs, comprenant notamment Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step), Jelle Wallays (Lotto-Soudal), Dries De Bondt (Alpecin-Fenix) ou encore Loïc Vliegen (Circus-Wanty-Gobert), s'est formé à une quarantaine de kilomètres de la ligne. Derrière, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) et Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step) ont attaqué sur le Schavei juste avant le dernier tour, mais n'ont pu s'échapper. Sénéchal et De Bondt sont sortis du groupe de tête dans le dernier tour. Sénéchal a ensuite lâché son compagnon d'échappée à un peu moins de 3 km de l'arrivée, sur le Schavei. Le Français a creusé l'écart et a tenu bon jusqu'à l'arrivée pour s'offrir la deuxième victoire de sa carrière, après son succès au Samyn l'an passé. De Bondt conservait la deuxième place alors que Van der Poel s'adjugeait le sprint pour la troisième place. (Belga)