Au classement général, le Norvégien Odd Christian Eiking (Intermarché- Wanty Gobert) a conservé le maillot rouge de leader qvec 58 secondes d'avance sur le Français Guillaume Martin (Cofidis) et 1:56 sur le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Egan Bernal (Ineos-Grenadiers) a repris 5 secondes aux meilleurs, grâce aux cassures dans les derniers kilomètres, mais reste 7e à 4:41. Le trio espagnol Alvaro Cuadros (Caja Rural), Luis Angel Maté (Euxkatel-Euskadi) et Diego Rubio (Burgos-BH) ont pris la poudre d'escampette dès le départ. Il a été repris à 28,5 km de l'arrivée. Le sprint était devenu inévitable. Le "Wolfpack" a mené un train d'enfer mais le maillot vert Fabio Jakobsen n'a pu en profiter connaissant un ennui mécanique dans les derniers kilomètres. Son équipier Sénéchal a ensuite pris ses responsabilités et décroché la 3e victoire de sa carrière après le Samyn en 2019 et la Course aux Raisins en 2O20. L'équipe Deceuninck-Quick Step a enlevé à cette occasion sa 52e victoire de l'année. Deux coureurs l'Allemand Maximilian Schachmann (BORA-hansgrohe) et l'Espagnol Omar Fraile (Astana) n'ont pas pris le départ. Après une étape sans l'ombre d'une difficulté vendredi, la 14e étape retrouvera un profil accidenté entre Don Benito et le Pico Villercas (165,7 km). Trois cols sont au programme dont le dernier de première catégorie (7,7 km à 5,8 %) où l'arrivée sera jugée au sommet. (Belga)

Au classement général, le Norvégien Odd Christian Eiking (Intermarché- Wanty Gobert) a conservé le maillot rouge de leader qvec 58 secondes d'avance sur le Français Guillaume Martin (Cofidis) et 1:56 sur le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Egan Bernal (Ineos-Grenadiers) a repris 5 secondes aux meilleurs, grâce aux cassures dans les derniers kilomètres, mais reste 7e à 4:41. Le trio espagnol Alvaro Cuadros (Caja Rural), Luis Angel Maté (Euxkatel-Euskadi) et Diego Rubio (Burgos-BH) ont pris la poudre d'escampette dès le départ. Il a été repris à 28,5 km de l'arrivée. Le sprint était devenu inévitable. Le "Wolfpack" a mené un train d'enfer mais le maillot vert Fabio Jakobsen n'a pu en profiter connaissant un ennui mécanique dans les derniers kilomètres. Son équipier Sénéchal a ensuite pris ses responsabilités et décroché la 3e victoire de sa carrière après le Samyn en 2019 et la Course aux Raisins en 2O20. L'équipe Deceuninck-Quick Step a enlevé à cette occasion sa 52e victoire de l'année. Deux coureurs l'Allemand Maximilian Schachmann (BORA-hansgrohe) et l'Espagnol Omar Fraile (Astana) n'ont pas pris le départ. Après une étape sans l'ombre d'une difficulté vendredi, la 14e étape retrouvera un profil accidenté entre Don Benito et le Pico Villercas (165,7 km). Trois cols sont au programme dont le dernier de première catégorie (7,7 km à 5,8 %) où l'arrivée sera jugée au sommet. (Belga)