"Ce fut un match éprouvant", a-t-elle confié à Belga. "J'ai eu ma chance dans le premier set, mais elle a très bien joué lors des moments-clés, comme sur cette balle de 5-2 en ma faveur, ainsi que dans le tie-break. Et moi aussi, je trouve que j'ai joué à un très haut niveau dans ce premier set. Après, malheureusement, j'en étais déjà à mon neuvième match avec le double, et j'ai senti que j'étais cuite mentalement et physiquement. Bencic a connu une grande année et c'est une joueuse très difficile à dérégler. Peu importe ce qui se passe, elle continue à faire son truc." Le double aura d'ailleurs été plus rémunérateur pour Kirsten Flipkens, puisqu'elle s'y est qualifiée pour la finale en Russie, aux côtés de l'Américaine Bethanie Mattek-Sands. Les deux ont battu 6-4, 7-5 la Hongroise Timea Babos et la Française Kristina Mladenovic, têtes de série N.1 du tableau. Mais c'est surtout sa performance en simple que la native de Geel retiendra. Elle lui vaudra en effet de réintégrer le Top-100 au classement WTA, synonyme de place dans le tableau final à l'Australian Open en janvier 2020. "Je ne suis pas encore tout à fait assurée d'y figurer, car pas mal de joueuses vont continuer à disputer des tournois ITF pour essayer de se qualifier également, mais je suis ravie de ma semaine", a-t-elle poursuivi. "J'ai très bien joué et pris beaucoup de points. Je ne peux rien me reprocher. Même si j'avais gagné ce premier set contre Bencic, j'aurais encore dû trouver l'énergie de tenir le coup pour en gagner un deuxième. Je suis très heureuse de réintégrer le Top-100. J'avais dû disputer les qualifications de l'US Open cet été et c'était l'objectif de ma fin de saison." (Belga)