"J'ai aussi vu cette date, mais pour l'instant, je ne peux pas confirmer que le Tour des Flandres se tiendra le 11 octobre. Tout est très provisoire et il y a encore d'autres possibilités durant cette période. Il y a encore de nombreuses réunions, avec les différentes parties, à l'agenda lors des prochains jours pour déjà affirmer quand le Tour des Flandres se disputera", a déclaré Tomas Van Den Spiegel, CEO de Flanders Classics. "Nous devons tenir compte du fait que lors du prochain calendrier cycliste, il y aura un double planning. Des courses d'un jour seront certainement disputées durant les grands tours. Je n'ai aucun problème avec cela. Je n'ai pas non plus de problème avec le 11 octobre, mais il y a encore beaucoup de gens qui doivent encore regarder le planning avant que cette date ne devienne réalité. Avec le Tour des Flandres, nous pouvons peut-être jouer un jeu de pouvoir avec l'UCI, mais je ne pense pas que cela soit le bon moment pour cela. Ce n'est pas à nous de dire que nous devons faire ceci ou cela. Des réunions sont en cours avec tous les acteurs importants du cyclisme. L'accord est le message, bien que cela ne soit pas toujours évident en vélo. De plus, si vous choisissez unilatéralement une date, vous risquez d'hypothéquer beaucoup d'autres choses", a conclu Tomas Van Den Spiegel. (Belga)

"J'ai aussi vu cette date, mais pour l'instant, je ne peux pas confirmer que le Tour des Flandres se tiendra le 11 octobre. Tout est très provisoire et il y a encore d'autres possibilités durant cette période. Il y a encore de nombreuses réunions, avec les différentes parties, à l'agenda lors des prochains jours pour déjà affirmer quand le Tour des Flandres se disputera", a déclaré Tomas Van Den Spiegel, CEO de Flanders Classics. "Nous devons tenir compte du fait que lors du prochain calendrier cycliste, il y aura un double planning. Des courses d'un jour seront certainement disputées durant les grands tours. Je n'ai aucun problème avec cela. Je n'ai pas non plus de problème avec le 11 octobre, mais il y a encore beaucoup de gens qui doivent encore regarder le planning avant que cette date ne devienne réalité. Avec le Tour des Flandres, nous pouvons peut-être jouer un jeu de pouvoir avec l'UCI, mais je ne pense pas que cela soit le bon moment pour cela. Ce n'est pas à nous de dire que nous devons faire ceci ou cela. Des réunions sont en cours avec tous les acteurs importants du cyclisme. L'accord est le message, bien que cela ne soit pas toujours évident en vélo. De plus, si vous choisissez unilatéralement une date, vous risquez d'hypothéquer beaucoup d'autres choses", a conclu Tomas Van Den Spiegel. (Belga)