"A la limite, c'est tant mieux que ces erreurs défensives nous arrivent aujourd'hui. On va pouvoir analyser ce qui s'est passé", précise encore Gougnard, dont les propos sont confirmés par Cédric Charlier. "Nous n'avons pas paniqué après ce but encaissé, reprenant le contrôle après une dizaine de minutes pour installer notre structure habituelle. Ce ne fut pas notre meilleur match, mais on note des progrès dans certaines zones. Notamment en zone de conclusion, où l'on s'est créé beaucoup d'occasions et cinq-six pc, dont trois transformés, ce qui est très positif", poursuit l'attaquant des Red Lions et du Racing, heureux d'avoir pu ouvrir son compteur à l'occasion du dernier but belge. "C'est bien aussi que les milieux marquent de temps en temps", poursuit Gougnard. "Tout comme les sleepers 'Alex' (Hendrickx) et 'Pino' (Luypaert). C'est bon pour leur confiance en vue des prochaines échéances." Une suite du tournoi qui passera donc mardi par des barrages pour accéder aux quarts de finale, sans doute contre le Pakistan si la logique de la hiérarchie mondiale est respectée dimanche dans le groupe D. "Je prends cela comme une chance d'avoir un match de plus. Ce sera l'occasion pour nos deux jeunes 'Guus' (Meurmans) et Antoine (Kina) d'acquérir plus de rythme", selon Charlier, tandis que Gougnard prévoit lui un duel compliqué face aux Pakistanais, si la 13e nation mondiale termine 3e de la poule D. "On a eu du mal contre eux à Breda lors du Champions Trophy. Ce n'est pas une équipe facile à manier. Ils sont très fort techniquement et défendent bien." (Belga)

"A la limite, c'est tant mieux que ces erreurs défensives nous arrivent aujourd'hui. On va pouvoir analyser ce qui s'est passé", précise encore Gougnard, dont les propos sont confirmés par Cédric Charlier. "Nous n'avons pas paniqué après ce but encaissé, reprenant le contrôle après une dizaine de minutes pour installer notre structure habituelle. Ce ne fut pas notre meilleur match, mais on note des progrès dans certaines zones. Notamment en zone de conclusion, où l'on s'est créé beaucoup d'occasions et cinq-six pc, dont trois transformés, ce qui est très positif", poursuit l'attaquant des Red Lions et du Racing, heureux d'avoir pu ouvrir son compteur à l'occasion du dernier but belge. "C'est bien aussi que les milieux marquent de temps en temps", poursuit Gougnard. "Tout comme les sleepers 'Alex' (Hendrickx) et 'Pino' (Luypaert). C'est bon pour leur confiance en vue des prochaines échéances." Une suite du tournoi qui passera donc mardi par des barrages pour accéder aux quarts de finale, sans doute contre le Pakistan si la logique de la hiérarchie mondiale est respectée dimanche dans le groupe D. "Je prends cela comme une chance d'avoir un match de plus. Ce sera l'occasion pour nos deux jeunes 'Guus' (Meurmans) et Antoine (Kina) d'acquérir plus de rythme", selon Charlier, tandis que Gougnard prévoit lui un duel compliqué face aux Pakistanais, si la 13e nation mondiale termine 3e de la poule D. "On a eu du mal contre eux à Breda lors du Champions Trophy. Ce n'est pas une équipe facile à manier. Ils sont très fort techniquement et défendent bien." (Belga)