"Beaucoup d'émotion accompagne cette victoire. Les dernières semaines furent difficiles pour soutenir le groupe", a expliqué Sofie Gierts, sextuple Stick d'Or féminin, dont le palmarès s'étoffe cette fois d'un premier titre en tant que coach de l'Antwerp. "Peut-être n'avons nous pas montré notre meilleur hockey durant la saison, mais nous avons bien utilisé ce nouveau format de championnat. C'est un groupe vraiment très spécial avec lequel je travaille. Ces dames sont de grosses personnalités et véhiculent de belles valeurs dans l'équipe", apprécie Gierts. De son côté Xavier Reckinger se montrait "super fier de ses joueuses", tout juste promues en Division Honneur en début de saison. "Notre objectif premier était de jouer un maintien confortable en DH et nous voilà en finale. Je comprends la déception des filles, mais le meilleur est à venir. Ce dimanche, comme samedi, nous n'avons pas marqué nos pc. Ce fut l'une des clés principales, tant offensivement que défensivement. Nous devrons y travailler pour la suite. Mais pour la plupart de mes joueuses, il s'agissait de leur première expérience à ce niveau et cela s'est vu aujourd'hui. Ce sont de petites choses, comme laisser la balle traîner ou comme plus défendre avec son corps, des détails dont l'Antwerp a l'expérience. Cette finale aura aussi servi d'apprentissage pour nos jeunes joueuses", a conclu l'ancien Red Lion, aujourd'hui également sélectionneur de l'équipe nationale dames d'Allemagne. . (Belga)

"Beaucoup d'émotion accompagne cette victoire. Les dernières semaines furent difficiles pour soutenir le groupe", a expliqué Sofie Gierts, sextuple Stick d'Or féminin, dont le palmarès s'étoffe cette fois d'un premier titre en tant que coach de l'Antwerp. "Peut-être n'avons nous pas montré notre meilleur hockey durant la saison, mais nous avons bien utilisé ce nouveau format de championnat. C'est un groupe vraiment très spécial avec lequel je travaille. Ces dames sont de grosses personnalités et véhiculent de belles valeurs dans l'équipe", apprécie Gierts. De son côté Xavier Reckinger se montrait "super fier de ses joueuses", tout juste promues en Division Honneur en début de saison. "Notre objectif premier était de jouer un maintien confortable en DH et nous voilà en finale. Je comprends la déception des filles, mais le meilleur est à venir. Ce dimanche, comme samedi, nous n'avons pas marqué nos pc. Ce fut l'une des clés principales, tant offensivement que défensivement. Nous devrons y travailler pour la suite. Mais pour la plupart de mes joueuses, il s'agissait de leur première expérience à ce niveau et cela s'est vu aujourd'hui. Ce sont de petites choses, comme laisser la balle traîner ou comme plus défendre avec son corps, des détails dont l'Antwerp a l'expérience. Cette finale aura aussi servi d'apprentissage pour nos jeunes joueuses", a conclu l'ancien Red Lion, aujourd'hui également sélectionneur de l'équipe nationale dames d'Allemagne. . (Belga)