"Je suis vraiment triste de confirmer que mon incroyable saison 2019 est terminée", a-t-il posté sur le site internet de son équipe. "J'ai travaillé très dur pour essayer d'atteindre un troisième pic de forme, après les Classiques puis le Tour, mais j'ai réalisé aux Mondiaux (28e, ndlr) que ma forme n'était pas à la hauteur de ce que j'aurais voulu. Je comptais vraiment être avec les gars en Italie et tout donner pour l'équipe cette semaine, mais comme je ne peux pas le faire, il est logique que j'entame ma récupération d'après-saison dès maintenant, afin d'être en meilleure forme possible pour le début de l'année prochaine..." Comme il le dit lui même, l'Auvergnat, qui était encore leader du classement général du Tour de France trois jours avant l'arrivée aux Champs-Elysées, a vécu une "incroyable saison". Outre son épopée de quatorze journées en jaune à la Grande Boucle, ses deux victoires d'étape et son inattendue cinquième place finale, il a en effet aussi remporté son premier Monument, Milan-Sanremo (WorldTour), les Strade Bianche (WorldTour), la Flèche Wallonne (WorldTour) et des étapes sur le Tour de San Juan (2.1), le Tour Colombia (2.1), Tirreno-Adriatico (WorldTour), le Tour du Pays-Basque (WorldTour) et le Critérium du Dauphiné (WorldTour). Remco Evenepoel (19 ans) a lui disputé et remporté lundi sa dernière course de la saison, le critérium d'Oostrozobeke. "Les Jeux olympiques et les championnats du monde seront mes deux grands objectifs en 2020", a-t-il affirmé à cette occasion. Le vainqueur de la Clasica San Sebastian, médaillé d'argent sur le contre-la-montre individuel des Mondiaux, a en revanche exclu de participer au Tour de France l'an prochain. (Belga)