C'est en deuxième mi-temps que les Anversois ont fait la différence. Durant les vingt premières minutes, les deux équipes se rendaient coup pour coup (22-20) et les visiteurs viraient même en tête à la pause (37-39). Au retour des vestiaires, Luc Smout, l'entraîneur des Giants, pouvait se reposer sur Elvar Fridriksson (22 points) et Matt Tiby (15 points) pour reprendre les commandes à la fin du 3e acte (61-53). Dominateurs au rebond (43 prises contre 32 pour Kiev), les Anversois géraient les dix dernières minutes (22-17) pour s'imposer 83-70 et décrocher leur premier succès de ce deuxième tour. Malgré cette victoire, les Anversois sont éliminés, eux qui affichent un bilan d'une victoire pour quatre défaites. Les Giants sont derniers de leur groupe avant leur ultime rencontre prévue mardi prochain face aux Italiens de Reggio Emilia, toujours à domicile. (Belga)

C'est en deuxième mi-temps que les Anversois ont fait la différence. Durant les vingt premières minutes, les deux équipes se rendaient coup pour coup (22-20) et les visiteurs viraient même en tête à la pause (37-39). Au retour des vestiaires, Luc Smout, l'entraîneur des Giants, pouvait se reposer sur Elvar Fridriksson (22 points) et Matt Tiby (15 points) pour reprendre les commandes à la fin du 3e acte (61-53). Dominateurs au rebond (43 prises contre 32 pour Kiev), les Anversois géraient les dix dernières minutes (22-17) pour s'imposer 83-70 et décrocher leur premier succès de ce deuxième tour. Malgré cette victoire, les Anversois sont éliminés, eux qui affichent un bilan d'une victoire pour quatre défaites. Les Giants sont derniers de leur groupe avant leur ultime rencontre prévue mardi prochain face aux Italiens de Reggio Emilia, toujours à domicile. (Belga)