Ce samedi, Sarah Bovy est entrée dans l'histoire du FIA WEC en devenant la première pilote féminine à réaliser une pole position. Une réussite assortie d'une belle 2e place de la catégorie GTE-Am en compagnie de la Suissesse Rahel Frey et la Danoise Michelle Gatting. Au classement général, l'Alpine A480-Gibson de Mathieu Vaxivière/Nicolas Lapierre/André Negrão (Fra/Fra/Bré) s'est imposée pour deux secondes d'avance à peine sur la Toyota GR010 Hybrid de Sébastien Buemi/Brendon Hartley/Ryo Hirakawa (Sui/N-Z/Jap). À noter que cette course marquait les débuts des Peugeot 9X8 dans la catégorie reine Hypercar, mais les voitures françaises ont connu des problèmes de fiabilité. Enfin, en LMP2, c'est l'Oreca-Gibson engagée par l'équipe belge WRT qui s'est imposée avec l'équipage Norman Nato/Rui Andrade/Ferdinand Habsburg (Fra/Por/Aut). (Belga)

Ce samedi, Sarah Bovy est entrée dans l'histoire du FIA WEC en devenant la première pilote féminine à réaliser une pole position. Une réussite assortie d'une belle 2e place de la catégorie GTE-Am en compagnie de la Suissesse Rahel Frey et la Danoise Michelle Gatting. Au classement général, l'Alpine A480-Gibson de Mathieu Vaxivière/Nicolas Lapierre/André Negrão (Fra/Fra/Bré) s'est imposée pour deux secondes d'avance à peine sur la Toyota GR010 Hybrid de Sébastien Buemi/Brendon Hartley/Ryo Hirakawa (Sui/N-Z/Jap). À noter que cette course marquait les débuts des Peugeot 9X8 dans la catégorie reine Hypercar, mais les voitures françaises ont connu des problèmes de fiabilité. Enfin, en LMP2, c'est l'Oreca-Gibson engagée par l'équipe belge WRT qui s'est imposée avec l'équipage Norman Nato/Rui Andrade/Ferdinand Habsburg (Fra/Por/Aut). (Belga)