Disputée ce week-end qui aurait dû être celui des 24 Heures du Mans autos (l'épreuve a été repoussée en août et accueillera 50.000 personnes), les 8 Heures de Portimao constituaient la deuxième course du championnat du monde d'endurance (FIA WEC), plus d'un mois après les 6 Heures de Spa-Francorchamps. Comme attendu, la lutte pour la victoire a concerné les deux Toyota et l'Alpine Hypercar. Le duel a tourné en faveur des machines nippones. Plus rapide en fin de course, c'est la GR010 Hybrid de José Maria Lopez/Kamui Kobayashi/Mike Conway (Arg/Jap/G-B) qui s'est imposée avec 1 seconde d'avance sur la voiture soeur de Sébastien Buemi/Kazuki Nakajima/Brendon Hartley (Sui/Jap/N-Z). L'Alpine de André Negrão/Nicolas Lapierre/Mathieu Vaxivière (Bré/Fra/Fra) a terminé 3e à 1:08. En LMP2 aussi la lutte a été serrée jusqu'au bout entre les deux Oreca-Gibson de l'équipe Jota. Et c'est finalement celle de Roberto Gonzalez/Antonio Felix Da Costa/Anthony Davidson (Mex/Por/G-B) qui s'est imposée de justesse devant Stoffel Vandoorne/Tom Blomqvist/Sean Gelael (Bel/G-B/Idn) en prenant la tête à 5 minutes de l'arrivée ! Parti de la pole, Blomqvist avait pourtant été percuté par l'autre Oreca Jota dans le premier tour mais la voiture est remontée au fil de la course. Pour sa quatrième course en FIA WEC, Stoffel Vandoorne monte pour la quatrième fois sur le podium mais a manqué de peu sa première victoire. Il avait terminé 3e à Spa. Le podium a été complété par l'Oreca des Britanniques Wayne Boyd/Phil Hanson/Paul Di Resta, juste devant l'Oreca de l'équipe belge WRT pilotée par Robin Frijns/Ferdinand Habsburg/Charles Milesi (P-B/Aut/Fra). Ferrari s'est imposé dans les deux catégories GT avec Alessandro Pier Guidi/James Calado (Ita/G-B) en GTE-Pro et les Italiens Antonio Fuoco/Giorgio Sernagiotto/Roberto Lacorte en GTE-Am. Au championnat en LMP2, Vandoorne et ses équipiers occupent la 3e place avec 13 points sur les leaders, Gonzalez/Da Costa/Davidson. La troisième manche aura lieu en Italie, avec les 6 Heures de Monza le 18 juillet. (Belga)

Disputée ce week-end qui aurait dû être celui des 24 Heures du Mans autos (l'épreuve a été repoussée en août et accueillera 50.000 personnes), les 8 Heures de Portimao constituaient la deuxième course du championnat du monde d'endurance (FIA WEC), plus d'un mois après les 6 Heures de Spa-Francorchamps. Comme attendu, la lutte pour la victoire a concerné les deux Toyota et l'Alpine Hypercar. Le duel a tourné en faveur des machines nippones. Plus rapide en fin de course, c'est la GR010 Hybrid de José Maria Lopez/Kamui Kobayashi/Mike Conway (Arg/Jap/G-B) qui s'est imposée avec 1 seconde d'avance sur la voiture soeur de Sébastien Buemi/Kazuki Nakajima/Brendon Hartley (Sui/Jap/N-Z). L'Alpine de André Negrão/Nicolas Lapierre/Mathieu Vaxivière (Bré/Fra/Fra) a terminé 3e à 1:08. En LMP2 aussi la lutte a été serrée jusqu'au bout entre les deux Oreca-Gibson de l'équipe Jota. Et c'est finalement celle de Roberto Gonzalez/Antonio Felix Da Costa/Anthony Davidson (Mex/Por/G-B) qui s'est imposée de justesse devant Stoffel Vandoorne/Tom Blomqvist/Sean Gelael (Bel/G-B/Idn) en prenant la tête à 5 minutes de l'arrivée ! Parti de la pole, Blomqvist avait pourtant été percuté par l'autre Oreca Jota dans le premier tour mais la voiture est remontée au fil de la course. Pour sa quatrième course en FIA WEC, Stoffel Vandoorne monte pour la quatrième fois sur le podium mais a manqué de peu sa première victoire. Il avait terminé 3e à Spa. Le podium a été complété par l'Oreca des Britanniques Wayne Boyd/Phil Hanson/Paul Di Resta, juste devant l'Oreca de l'équipe belge WRT pilotée par Robin Frijns/Ferdinand Habsburg/Charles Milesi (P-B/Aut/Fra). Ferrari s'est imposé dans les deux catégories GT avec Alessandro Pier Guidi/James Calado (Ita/G-B) en GTE-Pro et les Italiens Antonio Fuoco/Giorgio Sernagiotto/Roberto Lacorte en GTE-Am. Au championnat en LMP2, Vandoorne et ses équipiers occupent la 3e place avec 13 points sur les leaders, Gonzalez/Da Costa/Davidson. La troisième manche aura lieu en Italie, avec les 6 Heures de Monza le 18 juillet. (Belga)