Après le déclenchement de l'"Opération mains propres" fin 2018, la Pro League a entamé une réflexion visant à limiter les abus des intermédiaires dans le football. Melchior Wathelet, Wouter Lambrechts et Pierre François ont été mandatés pour développer une série de mesures, dont la chambre de compensation constitue le cheval de bataille. La Pro League a commencé à travailler sur ces conseils. Après la concertation avec les parties concernées, la mise à l'épreuve par rapport à la législation existante et une période 'd'essais et d'erreurs', le cadre juridique pour la chambre de compensation a été défini. Un agent de joueurs devra désormais s'enregistrer auprès de l'Union Belge s'il veut effectuer des transferts en Belgique et devra se conformer à des obligations à propos du paiement de commissions. Ces obligations sont déterminées par la Clearing House. Des sanctions sont prévues pour faire respecter ces règles. Un club pourra en effet perdre sa licence ou un joueur son droit de jouer s'il ne les respecte pas. La Clearing house est un organe chargé de contrôler et de rendre plus transparents les transferts et les transactions financières effectués dans notre compétition. Celle-ci sera dirigée par deux avocats fiscalistes et deux juristes et sera opérationnelle à partir de l'été 2020. Sa mise en place va coûter environ 400.000 euros (Belga)

Après le déclenchement de l'"Opération mains propres" fin 2018, la Pro League a entamé une réflexion visant à limiter les abus des intermédiaires dans le football. Melchior Wathelet, Wouter Lambrechts et Pierre François ont été mandatés pour développer une série de mesures, dont la chambre de compensation constitue le cheval de bataille. La Pro League a commencé à travailler sur ces conseils. Après la concertation avec les parties concernées, la mise à l'épreuve par rapport à la législation existante et une période 'd'essais et d'erreurs', le cadre juridique pour la chambre de compensation a été défini. Un agent de joueurs devra désormais s'enregistrer auprès de l'Union Belge s'il veut effectuer des transferts en Belgique et devra se conformer à des obligations à propos du paiement de commissions. Ces obligations sont déterminées par la Clearing House. Des sanctions sont prévues pour faire respecter ces règles. Un club pourra en effet perdre sa licence ou un joueur son droit de jouer s'il ne les respecte pas. La Clearing house est un organe chargé de contrôler et de rendre plus transparents les transferts et les transactions financières effectués dans notre compétition. Celle-ci sera dirigée par deux avocats fiscalistes et deux juristes et sera opérationnelle à partir de l'été 2020. Sa mise en place va coûter environ 400.000 euros (Belga)