Mis à part Escoe qui vient de se blesser, ton effectif est presque au complet avant ce premier Derby wallon de la saison. De bon augure avant la rencontre ? Yanick Ferrera : Mon groupe s'est bien entraîné toute la semaine et les gars sont prêts. On a suivi notre programme traditionnel sans ressentir plus de pression ou d'engouement qu'à l'habitude. Mynor Escoe est bel et bien blessé, mais Hervé Kagé et Onur Kaya reviennent en forme et seront sélectionnables pour dimanche. La préparation de Ron Jans a été plus perturbée que la mienne au vu du nombre d'internationaux qu'il possède. Si ça va jouer en notre faveur ? On verra bien dimanche au coup de sifflet final si les Liégeois ont perdu.

On connaît les antécédents sportifs de ces rencontres et elles ont toujours été serrées, tu penses toutefois pouvoir prendre le dessus sur ton homologue du Standard ? Les éditions précédentes ne m'intéressent pas. Nous jouons à domicile et notre rencontre face à Courtrai m'a laissé un gout de victoire en bouche. On sait qu'en face c'est le Standard, mais mes gars joueront pour les 3 points et rien d'autre. Si la physionomie du match change, je devrai peut-être revoir mes objectifs à la baisse.

On sait que tu possèdes un penchant pour un football offensif, tu comptes garder cette optique ou t'adapter à ton adversaire du jour ? Face aux Courtraisiens, nous n'avons pas développé un superbe football, car en face c'était un bloc compact qui nous attendait. Pour la rencontre de dimanche, je veux poursuivre dans mon optique habituelle. Mes gars devront être solide derrière et créer du jeu devant. Après, nous verrons comment les Rouches nous répondront, mais ce qui est sûr, c'est que nous ne nous adapterons pas à leur style. J'ai analysé leurs faiblesses et nous nous appuierons dessus.

Le Standard et Charleroi ont encore beaucoup de choses à prouver et ça passe par une victoire dimanche... Les Zèbres ont toute la saison pour prouver que le niveau de la D1 est le leur. On aurait tort de s'enflammer après une seule victoire en pensant que tout est acquis. Le Standard se cherche encore, mais il ne faut surtout pas croire qu'ils ne joueront pas à un excellent niveau. En ce qui nous concerne, chaque point est bon à prendre et chaque victoire compte.

On parle de Derby wallon, mais entre toi qui vient de Bruxelles et tes joueurs qui n'ont rien de wallon (ou presque), plus rien ne justifie cette appellation ! On peut appeler ça comme on veut, je n'en ai rien à faire. On s'en fout de la nationalité des joueurs. Les supporters carolos n'en ont que faire de savoir si le gars est de Bruxelles ou de Namur, tant qu'il se donne à fond pour les couleurs de son club.

RVP (stg.), Sportfootmagazine.be

Mis à part Escoe qui vient de se blesser, ton effectif est presque au complet avant ce premier Derby wallon de la saison. De bon augure avant la rencontre ? Yanick Ferrera : Mon groupe s'est bien entraîné toute la semaine et les gars sont prêts. On a suivi notre programme traditionnel sans ressentir plus de pression ou d'engouement qu'à l'habitude. Mynor Escoe est bel et bien blessé, mais Hervé Kagé et Onur Kaya reviennent en forme et seront sélectionnables pour dimanche. La préparation de Ron Jans a été plus perturbée que la mienne au vu du nombre d'internationaux qu'il possède. Si ça va jouer en notre faveur ? On verra bien dimanche au coup de sifflet final si les Liégeois ont perdu. On connaît les antécédents sportifs de ces rencontres et elles ont toujours été serrées, tu penses toutefois pouvoir prendre le dessus sur ton homologue du Standard ? Les éditions précédentes ne m'intéressent pas. Nous jouons à domicile et notre rencontre face à Courtrai m'a laissé un gout de victoire en bouche. On sait qu'en face c'est le Standard, mais mes gars joueront pour les 3 points et rien d'autre. Si la physionomie du match change, je devrai peut-être revoir mes objectifs à la baisse. On sait que tu possèdes un penchant pour un football offensif, tu comptes garder cette optique ou t'adapter à ton adversaire du jour ? Face aux Courtraisiens, nous n'avons pas développé un superbe football, car en face c'était un bloc compact qui nous attendait. Pour la rencontre de dimanche, je veux poursuivre dans mon optique habituelle. Mes gars devront être solide derrière et créer du jeu devant. Après, nous verrons comment les Rouches nous répondront, mais ce qui est sûr, c'est que nous ne nous adapterons pas à leur style. J'ai analysé leurs faiblesses et nous nous appuierons dessus. Le Standard et Charleroi ont encore beaucoup de choses à prouver et ça passe par une victoire dimanche... Les Zèbres ont toute la saison pour prouver que le niveau de la D1 est le leur. On aurait tort de s'enflammer après une seule victoire en pensant que tout est acquis. Le Standard se cherche encore, mais il ne faut surtout pas croire qu'ils ne joueront pas à un excellent niveau. En ce qui nous concerne, chaque point est bon à prendre et chaque victoire compte. On parle de Derby wallon, mais entre toi qui vient de Bruxelles et tes joueurs qui n'ont rien de wallon (ou presque), plus rien ne justifie cette appellation ! On peut appeler ça comme on veut, je n'en ai rien à faire. On s'en fout de la nationalité des joueurs. Les supporters carolos n'en ont que faire de savoir si le gars est de Bruxelles ou de Namur, tant qu'il se donne à fond pour les couleurs de son club. RVP (stg.), Sportfootmagazine.be