L'Union Saint-Gilloise bouclera sa formidable saison à domicile dimanche face à l'Antwerp (16h). Cette rencontre n'aura aucune incidence au classement: l'Union, qui a retrouvé l'élite cette saison après 48 ans d'absence, est assurée d'être vice-championne de Belgique, et qualifiée pour les préliminaires de la Ligue des Champions, avec la certitude de disputer au moins les poules de l'Europa League. L'Antwerp est de son côté 4e et jouera les préliminaires de la Conference League.

Après cette dernière rencontre de la saison, qui sera suivie de festivités pour célébrer cette 2e place, Felice Mazzu se penchera sur son avenir avec la direction du club. "Je ne pense pas encore à la saison prochaine parce qu'on a encore un match dimanche qu'on veut gagner", a avance Felice Mazzu en conférence de presse.

"Pour la suite, on verra. Je dois discuter avec la direction. Il y a plein d'éléments. Le plus important pour moi, c'est comment sera le groupe, car je suis tombé amoureux de ce groupe-là. C'est peut-être, ou pas, la fin de quelque chose avec ce groupe-là et je dois bien prendre le temps d'analyser la situation. Dans une carrière d'entraîneur, avoir un groupe comme celui-là, ça n'arrive peut-être qu'une fois. Donc, il faut bien analyser tous les paramètres. Vu la manière dont la direction travaille depuis deux, je suis certain qu'elle va préparer quelque chose de bien, donc ça ne me fait pas peur".

Mazzu aimerait être fixé le plus vite possible sur son avenir. "Après le match contre l'Antwerp, j'aimerais bien que tout soit réglé le plus vite possible avec le club et puis partir en vacances", dit-il. "Je n'ai pas envie que les discussions durent jusqu'à la reprise de la saison prochaine. J'ai envie que tout soit décidé très vite. J'ai envie de ne plus penser au foot, de me libérer l'esprit. On a besoin de fraicheur mentale pour entamer une nouvelle saison."

Felice Mazzu, 56 ans, était arrivé à l'Union en 2020, alors que le club de la Butte était encore en D1B. Les troupes de Mazzu ont été promues en D1A il y a un an, retrouvant l'élite après 48 ans d'absence.

Après avoir fait monter le White Star Woluwé de la D3 à la D2, Mazzu avait connu sa première expérience en D1 en 2013 à Charleroi. Il restera entraîneur des Zèbres pendant six saisons avec notamment trois qualifications pour les Playoffs 1 et une qualification pour les tours préliminaires de l'Europa League.

Il avait ensuite pris la succession de Philippe Clement au Racing Genk, tout juste sacré champion de Belgique, à l'aube de la saison 2019-2020, mais a été remercié au moins de novembre 2019 après une série de mauvais résultats.

L'Union Saint-Gilloise bouclera sa formidable saison à domicile dimanche face à l'Antwerp (16h). Cette rencontre n'aura aucune incidence au classement: l'Union, qui a retrouvé l'élite cette saison après 48 ans d'absence, est assurée d'être vice-championne de Belgique, et qualifiée pour les préliminaires de la Ligue des Champions, avec la certitude de disputer au moins les poules de l'Europa League. L'Antwerp est de son côté 4e et jouera les préliminaires de la Conference League. Après cette dernière rencontre de la saison, qui sera suivie de festivités pour célébrer cette 2e place, Felice Mazzu se penchera sur son avenir avec la direction du club. "Je ne pense pas encore à la saison prochaine parce qu'on a encore un match dimanche qu'on veut gagner", a avance Felice Mazzu en conférence de presse. "Pour la suite, on verra. Je dois discuter avec la direction. Il y a plein d'éléments. Le plus important pour moi, c'est comment sera le groupe, car je suis tombé amoureux de ce groupe-là. C'est peut-être, ou pas, la fin de quelque chose avec ce groupe-là et je dois bien prendre le temps d'analyser la situation. Dans une carrière d'entraîneur, avoir un groupe comme celui-là, ça n'arrive peut-être qu'une fois. Donc, il faut bien analyser tous les paramètres. Vu la manière dont la direction travaille depuis deux, je suis certain qu'elle va préparer quelque chose de bien, donc ça ne me fait pas peur".Mazzu aimerait être fixé le plus vite possible sur son avenir. "Après le match contre l'Antwerp, j'aimerais bien que tout soit réglé le plus vite possible avec le club et puis partir en vacances", dit-il. "Je n'ai pas envie que les discussions durent jusqu'à la reprise de la saison prochaine. J'ai envie que tout soit décidé très vite. J'ai envie de ne plus penser au foot, de me libérer l'esprit. On a besoin de fraicheur mentale pour entamer une nouvelle saison." Felice Mazzu, 56 ans, était arrivé à l'Union en 2020, alors que le club de la Butte était encore en D1B. Les troupes de Mazzu ont été promues en D1A il y a un an, retrouvant l'élite après 48 ans d'absence. Après avoir fait monter le White Star Woluwé de la D3 à la D2, Mazzu avait connu sa première expérience en D1 en 2013 à Charleroi. Il restera entraîneur des Zèbres pendant six saisons avec notamment trois qualifications pour les Playoffs 1 et une qualification pour les tours préliminaires de l'Europa League. Il avait ensuite pris la succession de Philippe Clement au Racing Genk, tout juste sacré champion de Belgique, à l'aube de la saison 2019-2020, mais a été remercié au moins de novembre 2019 après une série de mauvais résultats.