Felice Mazzu, 47 ans, sera entouré du staff actuel. Au sein de celui-ci, Mario Notaro, qui a pris la tête de l'équipe depuis le 18 mars, reprendra son rôle d'entraineur-adjoint. Felice Mazzu n'entrera dans ses fonctions qu'à la reprise des entraînements le 17 juin prochain et pas avant, a affirmé Mehdi Bayat.

"Aucun objectif sportif précis n'a été fixé au nouvel entraineur par la direction", selon Mehdi Bayat. "Chaque année, l'équipe va chercher à progresser avec l'ambition un jour d'offrir quelque chose à ses supporters", a affirmé Mehdi Bayat. Financièrement, selon Mehdi Bayat, durant ce même laps de temps, le club va également chercher à grandir.

"C'est un honneur de faire mes premiers pas comme entraineur en division 1 dans un grand club comme le Sporting", a affirmé Felice Mazzu. L'ex-entraineur du White Star a indiqué qu'il avait reçu "d'autres offres de clubs de division 2 avant de signer à Charleroi."

"L'équipe actuelle dispose déjà d'une certaine stabilité très importante à mes yeux", a affirmé Mazzu. Il souhaiterait toutefois la renforcer en intégrant un nouveau joueur dans chaque ligne.

Un vrai Carolo

Après avoir fait ses classes de joueur au Sporting de Charleroi jusqu'en réserves, Felice Mazzu a joué à l'UJS Charleroi, au FC Jumet et à Moustier-sur-Sambre.

Il a entamé sa carrière d'entraîneur à Nivelles où il s'occupa des jeunes. Il a ensuite dirigé Marchienne-au-Pont, le CS Brainois, à Uccle-Léo puis à Tubize. Le technicien était en charge depuis trois saisons au White Star (D3 puis D2) qu'il a quitté il y a quelques semaines après le rachat du club. Il n'a donc jamais entraîné un club de D1.

Mazzu avait été convoité en octobre dernier par le Standard après le renvoi de Rob Jans.

Cette saison, Charleroi avait confié son équipe à un autre débutant au plus haut niveau Yannick Ferrera lequel a démissionné le 14 février. Luka Peruzovic, directeur technique; avait alors pris l'équipe en mains avant de renoncer le 18 mars. C'est alors le vieux serviteur du club Mario Notaro, épaulé par Michel Iannacone (entraîneur des gardiens) et Philippe Simonin (préparateur physique), qui a été chargé d'assurer l'intérim jusqu'au terme des play-offs II.

Felice Mazzu, 47 ans, sera entouré du staff actuel. Au sein de celui-ci, Mario Notaro, qui a pris la tête de l'équipe depuis le 18 mars, reprendra son rôle d'entraineur-adjoint. Felice Mazzu n'entrera dans ses fonctions qu'à la reprise des entraînements le 17 juin prochain et pas avant, a affirmé Mehdi Bayat. "Aucun objectif sportif précis n'a été fixé au nouvel entraineur par la direction", selon Mehdi Bayat. "Chaque année, l'équipe va chercher à progresser avec l'ambition un jour d'offrir quelque chose à ses supporters", a affirmé Mehdi Bayat. Financièrement, selon Mehdi Bayat, durant ce même laps de temps, le club va également chercher à grandir. "C'est un honneur de faire mes premiers pas comme entraineur en division 1 dans un grand club comme le Sporting", a affirmé Felice Mazzu. L'ex-entraineur du White Star a indiqué qu'il avait reçu "d'autres offres de clubs de division 2 avant de signer à Charleroi." "L'équipe actuelle dispose déjà d'une certaine stabilité très importante à mes yeux", a affirmé Mazzu. Il souhaiterait toutefois la renforcer en intégrant un nouveau joueur dans chaque ligne.Un vrai CaroloAprès avoir fait ses classes de joueur au Sporting de Charleroi jusqu'en réserves, Felice Mazzu a joué à l'UJS Charleroi, au FC Jumet et à Moustier-sur-Sambre. Il a entamé sa carrière d'entraîneur à Nivelles où il s'occupa des jeunes. Il a ensuite dirigé Marchienne-au-Pont, le CS Brainois, à Uccle-Léo puis à Tubize. Le technicien était en charge depuis trois saisons au White Star (D3 puis D2) qu'il a quitté il y a quelques semaines après le rachat du club. Il n'a donc jamais entraîné un club de D1. Mazzu avait été convoité en octobre dernier par le Standard après le renvoi de Rob Jans. Cette saison, Charleroi avait confié son équipe à un autre débutant au plus haut niveau Yannick Ferrera lequel a démissionné le 14 février. Luka Peruzovic, directeur technique; avait alors pris l'équipe en mains avant de renoncer le 18 mars. C'est alors le vieux serviteur du club Mario Notaro, épaulé par Michel Iannacone (entraîneur des gardiens) et Philippe Simonin (préparateur physique), qui a été chargé d'assurer l'intérim jusqu'au terme des play-offs II.