En l'absence de Kirsten Flipkens (WTA 80), qui a décidé de ne pas jouer les rencontres en Israël, et de Wickmayer, Ann Devries comptera donc sur Alison Van Uytvanck (WTA 43), An-Sophie Mestach (WTA 163), Ysaline Bonaventure (WTA 165) et Marie Benoît, dont ce sera la première expérience en Fed Cup, pour tenter de retrouver les sommets de la compétition. Du 3 au 6 février au Municipal Tennis Club d'Eilat, la Belgique sera opposée dans la poule D à la Hongrie, la Bulgarie et la Lettonie sur surface dure en extérieur. Les nations engagées dans ce tournoi sont réparties en deux groupes de trois pays et deux groupes de 4 sont formés. Seules deux nations seront qualifiées pour les barrages du groupe mondial II. Les deux dernières seront reléguées dans le groupe II de la zone Euro-Africaine. L'an dernier, les Belges avaient terminé deuxièmes de leur groupe A à Budapest, en Hongrie, manquant ainsi leur montée dans le Groupe mondial II. (Belga)

En l'absence de Kirsten Flipkens (WTA 80), qui a décidé de ne pas jouer les rencontres en Israël, et de Wickmayer, Ann Devries comptera donc sur Alison Van Uytvanck (WTA 43), An-Sophie Mestach (WTA 163), Ysaline Bonaventure (WTA 165) et Marie Benoît, dont ce sera la première expérience en Fed Cup, pour tenter de retrouver les sommets de la compétition. Du 3 au 6 février au Municipal Tennis Club d'Eilat, la Belgique sera opposée dans la poule D à la Hongrie, la Bulgarie et la Lettonie sur surface dure en extérieur. Les nations engagées dans ce tournoi sont réparties en deux groupes de trois pays et deux groupes de 4 sont formés. Seules deux nations seront qualifiées pour les barrages du groupe mondial II. Les deux dernières seront reléguées dans le groupe II de la zone Euro-Africaine. L'an dernier, les Belges avaient terminé deuxièmes de leur groupe A à Budapest, en Hongrie, manquant ainsi leur montée dans le Groupe mondial II. (Belga)