La numéro un belge Elise Mertens (WTA 19) ouvrira le bal vendredi à 16h15 contre Zarina Diyas (WTA 63). Ysaline Bonaventure (WTA 115) affrontera ensuite Yulia Putintseva (WTA 34), selon le tirage au sort effectué jeudi à Courtrai. Samedi, à partir de 13h30, auront lieu les deux derniers simples et le double. Si le capitaine belge Johan Van Herck s'attend à une forte opposition, il reste malgré tout persuadé que l'issue de la rencontre sera favorable à son équipe. "J'aborde cette campagne de Fed Cup avec beaucoup de confiance", dit-il. "Je pense que nous avons une très bonne équipe. C'est un avantage de pouvoir une nouvelle fois jouer à Courtrai. Nous connaissons la salle, le terrain et les conditions de jeu." Un an après ses débuts sur le banc de l'équipe de Fed Cup, Johan Van Herck ne sous-estime pas du tout l'opposition. "C'est une bonne équipe. Heureusement pour nous, leur N.1 est absente (NDLR: Elena Rybakina, WTA 25). Mais Putintseva et Diays ont atteint le troisième tour de l'Open d'Australie. Il faudra donc être sur nos gardes, même si ça s'applique à chaque adversaire. Nous sommes convaincus de nos qualités, par le fait que nous soyons meilleurs. Mais ce n'est pas une garantie de succès. Le week-end sera sans aucun doute relevé." (Belga)

La numéro un belge Elise Mertens (WTA 19) ouvrira le bal vendredi à 16h15 contre Zarina Diyas (WTA 63). Ysaline Bonaventure (WTA 115) affrontera ensuite Yulia Putintseva (WTA 34), selon le tirage au sort effectué jeudi à Courtrai. Samedi, à partir de 13h30, auront lieu les deux derniers simples et le double. Si le capitaine belge Johan Van Herck s'attend à une forte opposition, il reste malgré tout persuadé que l'issue de la rencontre sera favorable à son équipe. "J'aborde cette campagne de Fed Cup avec beaucoup de confiance", dit-il. "Je pense que nous avons une très bonne équipe. C'est un avantage de pouvoir une nouvelle fois jouer à Courtrai. Nous connaissons la salle, le terrain et les conditions de jeu." Un an après ses débuts sur le banc de l'équipe de Fed Cup, Johan Van Herck ne sous-estime pas du tout l'opposition. "C'est une bonne équipe. Heureusement pour nous, leur N.1 est absente (NDLR: Elena Rybakina, WTA 25). Mais Putintseva et Diays ont atteint le troisième tour de l'Open d'Australie. Il faudra donc être sur nos gardes, même si ça s'applique à chaque adversaire. Nous sommes convaincus de nos qualités, par le fait que nous soyons meilleurs. Mais ce n'est pas une garantie de succès. Le week-end sera sans aucun doute relevé." (Belga)