"Le choix n'était pas facile mais nous avons discuté avec les joueuses et, après les informations reçues de chacune, c'était déjà plus simple", a expliqué Ivo Van Aken, capitaine ad interim, après le renvoi de Dominique Monami. "Ce n'est pas moi qui ai demandé à Elise Mertens de jouer et de gagner le double au tournoi de Lugano la semaine dernière mais c'est évidemment une très bonne chose. J'espère que Kirsten Flipkens acceptera de rester dans l'équipe le plus longtemps possible à l'avenir car elle a un rôle très important en double mais elle peut aussi toujours disputer des matches en simple car elle joue encore très bien." La Belgique compte désormais trois joueuses dans le top 100 mondial. Est-ce suffisant pour espérer disputer un jour une finale de Fed Cup? Ivo Van Aken le pense. "D'autant que, hormis Kirsten, elles sont encore très jeunes. On a donc toutes les raisons de croire qu'elles peuvent encore progresser. L'ambiance dans le groupe est bonne, il n'y a aucun problème. On ne peut pas changer le passé mais on peut écrire une nouvelle page." En principe, la Belgique doit gagner en Italie pour se maintenir dans le groupe mondial mais il est possible qu'en août, à Orlando, la fédération internationale de tennis (ITF) décide d'élargir celui-ci à 16 pays. (Belga)

"Le choix n'était pas facile mais nous avons discuté avec les joueuses et, après les informations reçues de chacune, c'était déjà plus simple", a expliqué Ivo Van Aken, capitaine ad interim, après le renvoi de Dominique Monami. "Ce n'est pas moi qui ai demandé à Elise Mertens de jouer et de gagner le double au tournoi de Lugano la semaine dernière mais c'est évidemment une très bonne chose. J'espère que Kirsten Flipkens acceptera de rester dans l'équipe le plus longtemps possible à l'avenir car elle a un rôle très important en double mais elle peut aussi toujours disputer des matches en simple car elle joue encore très bien." La Belgique compte désormais trois joueuses dans le top 100 mondial. Est-ce suffisant pour espérer disputer un jour une finale de Fed Cup? Ivo Van Aken le pense. "D'autant que, hormis Kirsten, elles sont encore très jeunes. On a donc toutes les raisons de croire qu'elles peuvent encore progresser. L'ambiance dans le groupe est bonne, il n'y a aucun problème. On ne peut pas changer le passé mais on peut écrire une nouvelle page." En principe, la Belgique doit gagner en Italie pour se maintenir dans le groupe mondial mais il est possible qu'en août, à Orlando, la fédération internationale de tennis (ITF) décide d'élargir celui-ci à 16 pays. (Belga)