FORCES ET FAIBLESSES

Septième de la saison régulière et seule équipe capable de vaincre l'ogre anderlechtois l'an passé, le White Star a connu des play-offs 2 compliqués, terminant même lanterne rouge de la compèt'. Tiziano Rutilo de retour, l'idée sera de miser au maximum sur un collectif dépourvu de star, mais " qualitativement meilleur que la saison passée ", nous dit-on du côté de Woluwe. Avec pourquoi pas une petite perf' contre un ténor grâce à un jeu qui se voudra vertical et rapide. Intelligent et agressif, au...

Septième de la saison régulière et seule équipe capable de vaincre l'ogre anderlechtois l'an passé, le White Star a connu des play-offs 2 compliqués, terminant même lanterne rouge de la compèt'. Tiziano Rutilo de retour, l'idée sera de miser au maximum sur un collectif dépourvu de star, mais " qualitativement meilleur que la saison passée ", nous dit-on du côté de Woluwe. Avec pourquoi pas une petite perf' contre un ténor grâce à un jeu qui se voudra vertical et rapide. Intelligent et agressif, aussi, avec l'envie de contrôler le ballon contre les équipes de moindre envergure. Le White Star pourra compter sur sa dizaine de recrues (notamment pour compenser le départ de sa gardienne Hazel Engelen, partie au RSCA), mais aussi sur une Céline Verdonck de retour de blessure après s'être fait les croisés la saison dernière. On attend également Magali Dinon d'ici le mois de janvier. Démis de ses fonctions à Charleroi début décembre au bout d'une expérience pour le moins compliquée, le Bruxellois de 38 ans a rebondi en réintégrant dès janvier le staff du White Star, club qu'il avait déjà entraîné durant deux saisons auparavant. Audrey Demoustier partie prendre en mains la destinée des Red Flames U17, la transition s'est assurée naturellement avec ce come-back de Rutilo en tant que T1. Dans une Super League à deux vitesses, difficile pour un représentant du "deuxième groupe" de véritablement poser des objectifs précis. L'idée sera donc de continuer de développer le projet du club, mais aussi de permettre à ses joueuses de s'épanouir à titre individuel. Bref, "de faire mieux après une expérience globalement positive", selon le coach. Avec son impressionnante VMA, l'attaquante de vingt ans est l'élément idéal pour un coach qui mise sur un collectif fort. Capable d'apporter le danger devant tout en assumant sa part de boulot derrière, l'ancienne Rouche est le genre de joueuse aux trois poumons qui se dépense sans compter. Et est peut-être la Woluwéenne à avoir le plus évolué et progressé la saison dernière. Forcément, au club, on espère que cette bachelière en kinésithérapie va continuer sur sa lancée en 2021-2022. IN Noa Corbeels, Jana Janssens, Zelie Lambert & Lotte Michiels (OHL Women), Noémie Fourdin (Charleroi), Elsy Senga Kisoka (RSE Chastre Fémina), Manon Wallez (Tertre), Imane Ait Malek, Lina Haulani & Lore Schoovaerts (RSCA Women). OUT Sheila Broos & Stephanie Suenens (Eendracht Alost), Clotilde Codden (Charleroi), Hazel Engelen (RSCA Women) Linde Janssens (Eva's Tirlemont).