Le Parquet fédéral de l'Union belge de football ne poursuivra pas les anciens joueurs Ilombe Mboyo (35 ans) et Anthony Vanden Borre (34 ans) pour d'éventuels matchs truqués lors de la saison 2013/14. Het Nieuwsblad a rapporté l'information mercredi, et celle-ci a été confirmée à Belga. La plainte de l'ex-président du Standard Roland Duchâtelet sera ainsi rejetée. "Il ressort de cette enquête que les éléments sont insuffisants pour permettre au Parquet fédéral de prendre d'autres mesures disciplinaires dans le délai de prescription réglementaire de 8 saisons", déclare le Parquet fédéral.

Roland Duchâtelet, les anciens joueurs Paul-José Mpoku et Jelle Van Damme, ainsi que trois supporters du Standard ont déposé une plainte avec constitution de partie civile contre les deux joueurs devant le juge d'instruction de Bruxelles le 15 février 2022.

Duchâtelet soutient depuis l'été 2014 que la course au titre lors de la saison 2013/14 était truquée. Le Standard de Liège avait terminé la compétition régulière en tête cette année-là, mais il avait vu le RSC Anderlecht soulever le trophée après les playoffs.

Avant deux matches cruciaux, Anderlecht-Genk le 11 mai (4-0) et Genk-Club de Bruges le 15 mai (3-2), Vanden Borre et Mboyo auraient remis des montres de valeur aux joueurs de Genk. Alors joueur d'Anderlecht, Vanden Borre l'aurait fait avant le match du 11 mai, pour que les joueurs se ménagent, tandis que Mboyo, alors joueur de Genk, l'aurait fait le 15 mai pour donner une motivation supplémentaire à ses coéquipiers. Genk était alors dernier du classement des playoffs 1 et n'avait plus rien à gagner ou à perdre. "Ce qui précède ne préjuge pas d'une éventuelle poursuite de l'enquête pénale par les autorités judiciaires, ni de la possibilité pour la fédération nationale d'entreprendre les démarches nécessaires auprès des autorités judiciaires", conclut le Parquet fédéral dans son bref communiqué.

Le parquet de Bruxelles a ouvert sa propre enquête en février, mais il n'y a pas d'informations quant à son avancement.

Le Parquet fédéral de l'Union belge de football ne poursuivra pas les anciens joueurs Ilombe Mboyo (35 ans) et Anthony Vanden Borre (34 ans) pour d'éventuels matchs truqués lors de la saison 2013/14. Het Nieuwsblad a rapporté l'information mercredi, et celle-ci a été confirmée à Belga. La plainte de l'ex-président du Standard Roland Duchâtelet sera ainsi rejetée. "Il ressort de cette enquête que les éléments sont insuffisants pour permettre au Parquet fédéral de prendre d'autres mesures disciplinaires dans le délai de prescription réglementaire de 8 saisons", déclare le Parquet fédéral. Roland Duchâtelet, les anciens joueurs Paul-José Mpoku et Jelle Van Damme, ainsi que trois supporters du Standard ont déposé une plainte avec constitution de partie civile contre les deux joueurs devant le juge d'instruction de Bruxelles le 15 février 2022. Duchâtelet soutient depuis l'été 2014 que la course au titre lors de la saison 2013/14 était truquée. Le Standard de Liège avait terminé la compétition régulière en tête cette année-là, mais il avait vu le RSC Anderlecht soulever le trophée après les playoffs. Avant deux matches cruciaux, Anderlecht-Genk le 11 mai (4-0) et Genk-Club de Bruges le 15 mai (3-2), Vanden Borre et Mboyo auraient remis des montres de valeur aux joueurs de Genk. Alors joueur d'Anderlecht, Vanden Borre l'aurait fait avant le match du 11 mai, pour que les joueurs se ménagent, tandis que Mboyo, alors joueur de Genk, l'aurait fait le 15 mai pour donner une motivation supplémentaire à ses coéquipiers. Genk était alors dernier du classement des playoffs 1 et n'avait plus rien à gagner ou à perdre. "Ce qui précède ne préjuge pas d'une éventuelle poursuite de l'enquête pénale par les autorités judiciaires, ni de la possibilité pour la fédération nationale d'entreprendre les démarches nécessaires auprès des autorités judiciaires", conclut le Parquet fédéral dans son bref communiqué. Le parquet de Bruxelles a ouvert sa propre enquête en février, mais il n'y a pas d'informations quant à son avancement.