Simon Deli est issu d'une famille nombreuse - sept enfants - d'Abidjan. Il a reçu une éducation stricte : l'école passait avant le sport. Il a obéi à ses parents jusqu'à son brevet, à 14 ou 15 ans. " Je suis rentré à la maison et j'ai annoncé que j'arrêtais l'école. Quel choc ! D'autant que j'étais un bon élève. Mais je voulais réaliser mon rêve. "
...