Malades, deux coureurs n'ont pas pris le départ: Dylan van Baarle et Kenneth Van Bilsen. Malgré tout, le peloton comptait outre Remco Evenepoel, très attendu, d'autres pointures: Mathieu van der Poel, Greg Van Avermaet, Philippe Gilbert, Geraint Thomas et Vincenzo Nibali. Cette première étape était taillée pour les sprinters, Jakobsen, Viviani et Alexander Kristoff (UAE - Team Emirates) ont demandé à leur équipiers de lancer la poursuite derrière d'un trio parti à l'attaque. Malgré leur avance de près de quatre minutes, Pedro Paulinho, Alvaro Trueba et Diego Lopez n'ont jamais constitué un danger pour les favoris. Dans les vingt derniers kilomètres, plusieurs coureurs ont tenté leur chance afin d'éviter un sprint massif. Mais toutes les attques ont échoué dont celle de Tim Wellens (Lotto Soudal), qui a accéléré dans une petite montée à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée. A chaque fois, les Deceuninck-Quick Step ont anéanti ces assauts par Joao Almeida et Evenepoel. Le dernier kilomètre tortueux a étiré le peloton et plusieurs sprinters ont perdu les roues de leurs "poissons pilotes". Ben Swift (Ineos) a fait l'effort le premier, puis Viviani l'a débordé sur la gauche. Jakobsen a alors trouvé l'ouverture et a facilement dépassé l'Italien pour s'adjuger la victoire (la 7e de la formation Deceuninck-Quick Step), ce qui lui offre également le premier maillot de leader du général. le champion des Pays-Bas devrait avoir du mal à conserver son maillot de leader jeudi. En effet, la deuxième étape, de Sagres à Alto da Foia (183,9 km), est destinée aux grimpeurs. Cette 46e édition s'achève dimanche par un chrono en solitaire de 20,3 km à Lagoa. Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), absent cette année, est le vainqueur de la précédente édition. (Belga)

Malades, deux coureurs n'ont pas pris le départ: Dylan van Baarle et Kenneth Van Bilsen. Malgré tout, le peloton comptait outre Remco Evenepoel, très attendu, d'autres pointures: Mathieu van der Poel, Greg Van Avermaet, Philippe Gilbert, Geraint Thomas et Vincenzo Nibali. Cette première étape était taillée pour les sprinters, Jakobsen, Viviani et Alexander Kristoff (UAE - Team Emirates) ont demandé à leur équipiers de lancer la poursuite derrière d'un trio parti à l'attaque. Malgré leur avance de près de quatre minutes, Pedro Paulinho, Alvaro Trueba et Diego Lopez n'ont jamais constitué un danger pour les favoris. Dans les vingt derniers kilomètres, plusieurs coureurs ont tenté leur chance afin d'éviter un sprint massif. Mais toutes les attques ont échoué dont celle de Tim Wellens (Lotto Soudal), qui a accéléré dans une petite montée à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée. A chaque fois, les Deceuninck-Quick Step ont anéanti ces assauts par Joao Almeida et Evenepoel. Le dernier kilomètre tortueux a étiré le peloton et plusieurs sprinters ont perdu les roues de leurs "poissons pilotes". Ben Swift (Ineos) a fait l'effort le premier, puis Viviani l'a débordé sur la gauche. Jakobsen a alors trouvé l'ouverture et a facilement dépassé l'Italien pour s'adjuger la victoire (la 7e de la formation Deceuninck-Quick Step), ce qui lui offre également le premier maillot de leader du général. le champion des Pays-Bas devrait avoir du mal à conserver son maillot de leader jeudi. En effet, la deuxième étape, de Sagres à Alto da Foia (183,9 km), est destinée aux grimpeurs. Cette 46e édition s'achève dimanche par un chrono en solitaire de 20,3 km à Lagoa. Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), absent cette année, est le vainqueur de la précédente édition. (Belga)