La première partie de la course a été animée par l'échappée de sept coureurs: Kobe Goossens (Lotto-Soudal), Kiel Reijnen (Trek-Segafredo), Andrea Pasqualon (Intermarché-Wanty-Groupe Gobert), Serei Chernetskii (Gazprom-Rusvelo), Tobin Carpenter (Rally Cycling), Julian Mertens (Sport Vlaanderen-Baloise) et Thomas Bonnet (Total Direct Energie). L'avantage des fuyards a culminé à quelque 3 minutes avant de diminuer progressivement dès l'apparition des "monts" du Pays des Collines, dan l'approche du circuit local autour de Tournai. Le regroupement s'est produit à 54 kilomètres de l'arrivée sur une relance du peloton provoquée par le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo). Une accélération des coureurs de l'équipe Lotto-Soudal a haussé le rythme du peloton à 50 kilomètres du but, permettant à trente et un coureurs de s'isoler au commandement. Ce groupe, menacé par un retour du peloton, a finalement été repris à quatre kilomètres de la ligne d'arrivée. Le sprint final a vu émerger le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceunink-Quick Step) devant Jordi Meeus (BORA-Hansgrohe) et Pedersen. Jakobsen décroche à 25 ans son 25e succès professionnel et le 7e cette saison. Il offre à la formation de Patrick Lefevere sa 63e victoire de la saison. Il succède au palmarès à Piet Allegaert, vainqueur de cette épreuve en 2019 qui n'a pas été disputée l'année dernière en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19. La course fut d'abord le "Circuit franco-belge" jusqu'en 2010 puis le Tour de Wallonie picarde en 2011 avant d'adopter son nom actuel en 2012. Course par étapes jusqu'en 2015, elle est depuis disputée en une seule journée. (Belga)

La première partie de la course a été animée par l'échappée de sept coureurs: Kobe Goossens (Lotto-Soudal), Kiel Reijnen (Trek-Segafredo), Andrea Pasqualon (Intermarché-Wanty-Groupe Gobert), Serei Chernetskii (Gazprom-Rusvelo), Tobin Carpenter (Rally Cycling), Julian Mertens (Sport Vlaanderen-Baloise) et Thomas Bonnet (Total Direct Energie). L'avantage des fuyards a culminé à quelque 3 minutes avant de diminuer progressivement dès l'apparition des "monts" du Pays des Collines, dan l'approche du circuit local autour de Tournai. Le regroupement s'est produit à 54 kilomètres de l'arrivée sur une relance du peloton provoquée par le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo). Une accélération des coureurs de l'équipe Lotto-Soudal a haussé le rythme du peloton à 50 kilomètres du but, permettant à trente et un coureurs de s'isoler au commandement. Ce groupe, menacé par un retour du peloton, a finalement été repris à quatre kilomètres de la ligne d'arrivée. Le sprint final a vu émerger le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceunink-Quick Step) devant Jordi Meeus (BORA-Hansgrohe) et Pedersen. Jakobsen décroche à 25 ans son 25e succès professionnel et le 7e cette saison. Il offre à la formation de Patrick Lefevere sa 63e victoire de la saison. Il succède au palmarès à Piet Allegaert, vainqueur de cette épreuve en 2019 qui n'a pas été disputée l'année dernière en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19. La course fut d'abord le "Circuit franco-belge" jusqu'en 2010 puis le Tour de Wallonie picarde en 2011 avant d'adopter son nom actuel en 2012. Course par étapes jusqu'en 2015, elle est depuis disputée en une seule journée. (Belga)