Huitième du prologue, l'équipage franco-liégeois abordait ces 277 km de spéciale entre Djeddah et Bisha en position idéale. "La navigation était difficile, nous avons perdu trois minutes au début de l'étape, puis nous avons été dépassés par le coureur qui est parti juste après nous (Al Qassimi, NDLR)", explique Fabian Lurquin. "Dans l'ensemble, nous sommes parvenus à limiter les dégâts. Nous avons trouvé tous les points de passage, nous sommes restés calmes et nous nous sommes remis rapidement sur la bonne voie. À partir de ce moment, nous avons systématiquement augmenté le rythme. Comme tant d'autres pilotes aujourd'hui, nous avons roulé dans la poussière d'autres concurrents, mais le fait le plus important de la journée est que nous n'avons pas eu de crevaison. Nous avons terminé en force et avons été surpris par notre 4e place. Notre coéquipier a terminé 5e. Dommage pour Alexandre Leroy qui a endommagé la direction. Ils ont réussi à réparer la voiture sur la piste et sont en route vers l'arrivée. Ils étaient très occupés. Je suis sûr qu'on en parlera plus tard dans ce Dakar". Le parcours de lundi sera le premier grand test de ce Dakar. L'étape est longue de 685 km, dont 457 chronométrés. Le bivouac est situé à Wadi Ad-Dawasir. "Demain sera une première grande étape avec beaucoup de sable et de navigation. Nous repartirons d'une bonne position. Ce n'est que la deuxième étape. Nous allons y aller doucement et essayer de continuer comme nous le faisons", a conclu Fabian Lurquin. . (Belga)

Huitième du prologue, l'équipage franco-liégeois abordait ces 277 km de spéciale entre Djeddah et Bisha en position idéale. "La navigation était difficile, nous avons perdu trois minutes au début de l'étape, puis nous avons été dépassés par le coureur qui est parti juste après nous (Al Qassimi, NDLR)", explique Fabian Lurquin. "Dans l'ensemble, nous sommes parvenus à limiter les dégâts. Nous avons trouvé tous les points de passage, nous sommes restés calmes et nous nous sommes remis rapidement sur la bonne voie. À partir de ce moment, nous avons systématiquement augmenté le rythme. Comme tant d'autres pilotes aujourd'hui, nous avons roulé dans la poussière d'autres concurrents, mais le fait le plus important de la journée est que nous n'avons pas eu de crevaison. Nous avons terminé en force et avons été surpris par notre 4e place. Notre coéquipier a terminé 5e. Dommage pour Alexandre Leroy qui a endommagé la direction. Ils ont réussi à réparer la voiture sur la piste et sont en route vers l'arrivée. Ils étaient très occupés. Je suis sûr qu'on en parlera plus tard dans ce Dakar". Le parcours de lundi sera le premier grand test de ce Dakar. L'étape est longue de 685 km, dont 457 chronométrés. Le bivouac est situé à Wadi Ad-Dawasir. "Demain sera une première grande étape avec beaucoup de sable et de navigation. Nous repartirons d'une bonne position. Ce n'est que la deuxième étape. Nous allons y aller doucement et essayer de continuer comme nous le faisons", a conclu Fabian Lurquin. . (Belga)