Matthieu Serradori et Fabian Lurquin sont les fers de lance de SRT cette année. L'équipe française utilisera trois voitures. Elle a recruté un ingénieur expérimenté et a renforcé son encadrement ce qui permet au duo de se concentrer davantage sur le pilotage. Le prologue a été un succès. "Nous sommes très satisfaits de cette 8e place dans le prologue. Demain, nous aurons quelques pistes sur lesquelles nous baser et nous n'aurons pas de coureurs lents devant nous. Les 11 km d'aujourd'hui ne sont rien par rapport aux 12 étapes qui nous attendent. Nous avons bien commencé et n'avons pas eu de problèmes. C'est ce que nous voulions. Nous sommes satisfaits", a convenu le co-pilote liégeois. (Belga)

Matthieu Serradori et Fabian Lurquin sont les fers de lance de SRT cette année. L'équipe française utilisera trois voitures. Elle a recruté un ingénieur expérimenté et a renforcé son encadrement ce qui permet au duo de se concentrer davantage sur le pilotage. Le prologue a été un succès. "Nous sommes très satisfaits de cette 8e place dans le prologue. Demain, nous aurons quelques pistes sur lesquelles nous baser et nous n'aurons pas de coureurs lents devant nous. Les 11 km d'aujourd'hui ne sont rien par rapport aux 12 étapes qui nous attendent. Nous avons bien commencé et n'avons pas eu de problèmes. C'est ce que nous voulions. Nous sommes satisfaits", a convenu le co-pilote liégeois. (Belga)