"Nous sommes partis en 25e position", a expliqué le Liégeois à son arrivée au bivouac. "Il y avait donc pas mal de concurrents devant nous. C'était beaucoup parce que certains défendent leur position quoiqu'il arrive. La deuxième partie de l'étape nous a permis d'augmenter le rythme. La navigation n'était pas facile, mais avec Mathieu, on s'en est bien sorti. Nous n'avons pas commis de fautes et finissons 8es. Cela nous donne une bonne position dans l'ordre des départs demain (jeudi). C'est la plus longue étape et on va essayer encore quelque chose." Jeudi, la caravane devra en effet relier Al-Ula à Yanbu sur 511 kilomètres de spéciale. C'est le plus long tronçon du Dakar avec plus de 100 kilomètres de dunes dessiné pour servir de juge de paix du Rallye-raid 2021. Vendredi, ce sera l'arrivée à Jeddah après 225 km de spéciale. (Belga)

"Nous sommes partis en 25e position", a expliqué le Liégeois à son arrivée au bivouac. "Il y avait donc pas mal de concurrents devant nous. C'était beaucoup parce que certains défendent leur position quoiqu'il arrive. La deuxième partie de l'étape nous a permis d'augmenter le rythme. La navigation n'était pas facile, mais avec Mathieu, on s'en est bien sorti. Nous n'avons pas commis de fautes et finissons 8es. Cela nous donne une bonne position dans l'ordre des départs demain (jeudi). C'est la plus longue étape et on va essayer encore quelque chose." Jeudi, la caravane devra en effet relier Al-Ula à Yanbu sur 511 kilomètres de spéciale. C'est le plus long tronçon du Dakar avec plus de 100 kilomètres de dunes dessiné pour servir de juge de paix du Rallye-raid 2021. Vendredi, ce sera l'arrivée à Jeddah après 225 km de spéciale. (Belga)