"C'était une course décevante pour moi", explique Vandoorne sur le site internet de son écurie. "La première partie de course était vraiment difficile. Je suis parti en pneus ultrasoft, je voulais rouler plus longtemps que les pilotes en hypersoft mais mes pneus se dégradaient trop. Puis, j'ai aussi perdu beaucoup de temps pendant les arrêts au stand." "Ma dernière partie de course, avec les supersoft, était plus rapide et j'aurais pu me battre avec les voitures qui étaient devant moi mais à Monaco, il n'y a pas de place pour dépasser", a ajouté Vandoorne avant de conclure sur une note positive. "Nous nous attendions à plus mais je pense tout de même que nous avons fait un pas en avant au niveau de notre rythme en qualifications. Nous devons vraiment nous concentrer pour améliorer les performances de la voiture afin de marquer des points." (Belga)

"C'était une course décevante pour moi", explique Vandoorne sur le site internet de son écurie. "La première partie de course était vraiment difficile. Je suis parti en pneus ultrasoft, je voulais rouler plus longtemps que les pilotes en hypersoft mais mes pneus se dégradaient trop. Puis, j'ai aussi perdu beaucoup de temps pendant les arrêts au stand." "Ma dernière partie de course, avec les supersoft, était plus rapide et j'aurais pu me battre avec les voitures qui étaient devant moi mais à Monaco, il n'y a pas de place pour dépasser", a ajouté Vandoorne avant de conclure sur une note positive. "Nous nous attendions à plus mais je pense tout de même que nous avons fait un pas en avant au niveau de notre rythme en qualifications. Nous devons vraiment nous concentrer pour améliorer les performances de la voiture afin de marquer des points." (Belga)