"C'était un incident de course normal au premier tour: au troisième virage, il y avait trois ou quatre voitures côte à côte, l'espace s'est refermé à la sortie et il n'y avait aucun moyen d'éviter le contact, malheureusement", a raconté Vandoorne. "Après avoir mis un nouveau nez sur ma voiture, je suis revenu dans le trafic et j'ai vu des drapeaux bleus quand les leaders devaient me passer. C'était très frustrant de devoir laisser passer toutes les voitures." "Vers la fin, j'ai eu des bons tours et j'ai dépassé quelques voitures. La voiture avait un certain rythme, si tu regardes les temps au tour, nous étions beaucoup plus compétitifs aujourd'hui que nous l'étions en qualification. C'est un plus." Si Vandoorne a dû finalement abandonner à 6 tours de la fin, son équipier Fernando Alonso a réussi à rentrer dans les points, terminant 8e, malgré un départ depuis les stands. "L'équipe qui prend des points est un aspect positif à retirer d'un week-end difficile." (Belga)

"C'était un incident de course normal au premier tour: au troisième virage, il y avait trois ou quatre voitures côte à côte, l'espace s'est refermé à la sortie et il n'y avait aucun moyen d'éviter le contact, malheureusement", a raconté Vandoorne. "Après avoir mis un nouveau nez sur ma voiture, je suis revenu dans le trafic et j'ai vu des drapeaux bleus quand les leaders devaient me passer. C'était très frustrant de devoir laisser passer toutes les voitures." "Vers la fin, j'ai eu des bons tours et j'ai dépassé quelques voitures. La voiture avait un certain rythme, si tu regardes les temps au tour, nous étions beaucoup plus compétitifs aujourd'hui que nous l'étions en qualification. C'est un plus." Si Vandoorne a dû finalement abandonner à 6 tours de la fin, son équipier Fernando Alonso a réussi à rentrer dans les points, terminant 8e, malgré un départ depuis les stands. "L'équipe qui prend des points est un aspect positif à retirer d'un week-end difficile." (Belga)