Traditionnellement riche en rebondissements grâce à un tracé propice aux dépassements, le GP a débuté par le terrible accident de Grosjean. Le Français de l'écurie Haas a touché l'avant de la voiture du Russe Daniil Kvyat (AlphaTauri) avant de percuter violemment le rail de sécurité. Sa voiture, coupée en deux le choc, a pris feu instantanément. Sorti des flammes après quelques secondes, Grosjean souffre de "brûlures légères aux mains et aux chevilles mais va bien", a rapidement annoncé son équipe aux médias. Le Français a été conduit à l'hôpital en hélicoptère afin de confirmer de "possibles fractures des côtes". Après 1h25 d'interruption afin de réparer les barrières de sécurité, la course a repris par un nouvel accident. En effet, le Canadien Lance Stroll (Racing Point) a atterri à l'envers après un accrochage avec le même Kvyat. En tête, Hamilton n'a jamais été inquiété. Le pilote de Stevenage a géré avec brio son avance sur Verstappen, son plus proche poursuivant. Le Britannique de 35 ans a signé sa 95e victoire en F1, la 11e cette saison et la 4e à Bahreïn après celles en 2014, 2015 et 2019. S'il gagnait les deux dernières courses de l'année, Hamilton égalerait le record de treize succès en une saison des Allemands Michael Schumacher (en 2004) et Sebastian Vettel (en 2013). Parti de la 3e place, Verstappen a dû passer par les stands une fois de plus que ses adversaires mais a malgré tout terminé deuxième. Très longtemps troisième, Sergio Perez (Racing Point) a été contraint à l'abandon au 54e tour, victime d'une panne moteur. Le Mexicain, qui restait sur un podium en Turquie, a loupé le coche dans la lutte pour la 4e place du championnat. Le retrait du Mexicain a contraint la voiture de sécurité à sortir une nouvelle fois. Ce sont donc rangées que les monoplaces ont franchi la ligne d'arrivée. La mésaventure de 'Checo' a profité au Thaïlandais Alexander Albon, auteur de son 2e podium en carrière après sa troisième place en Toscane. Les McLaren de Lando Norris et Carlos Sainz ont complété le top 5. Pourtant deuxième sur la grille, le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a loupé son départ. Deuxième du championnat du monde derrière son équipier, il a dû se contenter de la 8e position finale. Sebastian Vettel, seulement 11e des qualifications au volant de sa Ferrari, a terminé à la 13e place. L'Allemand, quadruple champion du monde, a estimé en course que sa monoplace était "inconduisible". Son équipier monégasque Charles Leclerc a lui pris la 10e place. La semaine prochaine, le 16e rendez-vous du calendrier se tiendra une nouvelle fois à Bahreïn. Mais le GP de Sakhir se tiendra sur le tracé externe du circuit de Sakhir. Long de seulement 3,543 km, le tracé présente trois longues lignes droites et seulement 11 virages. (Belga)

Traditionnellement riche en rebondissements grâce à un tracé propice aux dépassements, le GP a débuté par le terrible accident de Grosjean. Le Français de l'écurie Haas a touché l'avant de la voiture du Russe Daniil Kvyat (AlphaTauri) avant de percuter violemment le rail de sécurité. Sa voiture, coupée en deux le choc, a pris feu instantanément. Sorti des flammes après quelques secondes, Grosjean souffre de "brûlures légères aux mains et aux chevilles mais va bien", a rapidement annoncé son équipe aux médias. Le Français a été conduit à l'hôpital en hélicoptère afin de confirmer de "possibles fractures des côtes". Après 1h25 d'interruption afin de réparer les barrières de sécurité, la course a repris par un nouvel accident. En effet, le Canadien Lance Stroll (Racing Point) a atterri à l'envers après un accrochage avec le même Kvyat. En tête, Hamilton n'a jamais été inquiété. Le pilote de Stevenage a géré avec brio son avance sur Verstappen, son plus proche poursuivant. Le Britannique de 35 ans a signé sa 95e victoire en F1, la 11e cette saison et la 4e à Bahreïn après celles en 2014, 2015 et 2019. S'il gagnait les deux dernières courses de l'année, Hamilton égalerait le record de treize succès en une saison des Allemands Michael Schumacher (en 2004) et Sebastian Vettel (en 2013). Parti de la 3e place, Verstappen a dû passer par les stands une fois de plus que ses adversaires mais a malgré tout terminé deuxième. Très longtemps troisième, Sergio Perez (Racing Point) a été contraint à l'abandon au 54e tour, victime d'une panne moteur. Le Mexicain, qui restait sur un podium en Turquie, a loupé le coche dans la lutte pour la 4e place du championnat. Le retrait du Mexicain a contraint la voiture de sécurité à sortir une nouvelle fois. Ce sont donc rangées que les monoplaces ont franchi la ligne d'arrivée. La mésaventure de 'Checo' a profité au Thaïlandais Alexander Albon, auteur de son 2e podium en carrière après sa troisième place en Toscane. Les McLaren de Lando Norris et Carlos Sainz ont complété le top 5. Pourtant deuxième sur la grille, le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a loupé son départ. Deuxième du championnat du monde derrière son équipier, il a dû se contenter de la 8e position finale. Sebastian Vettel, seulement 11e des qualifications au volant de sa Ferrari, a terminé à la 13e place. L'Allemand, quadruple champion du monde, a estimé en course que sa monoplace était "inconduisible". Son équipier monégasque Charles Leclerc a lui pris la 10e place. La semaine prochaine, le 16e rendez-vous du calendrier se tiendra une nouvelle fois à Bahreïn. Mais le GP de Sakhir se tiendra sur le tracé externe du circuit de Sakhir. Long de seulement 3,543 km, le tracé présente trois longues lignes droites et seulement 11 virages. (Belga)